le blog des fanas de livres

20 septembre 2017

Emma et Capucine, de Jérôme Hamon et Lena Sayaphoum

emma 1  emma 2 2 tomes (pour l'instant)

emma int

Emma et Capucine sont deux soeurs qui s'entraînent depuis de longues années pour devenir danseuse étoile et intégrer la prestigieuse école de l'Opéra de Paris. Elles sont très (trop) poussées par leur mère. Mais alors que Capucine est reçue, Emma est recalée. Après une période de désespoir, Emma décide de lâcher la danse classique pour la danse contemporaine, pendant que Capucine intègre l'école de l'Opera en internat, chose difficile pour une jeune fille de 11 ans.

Un style de dessin un peu manga avec des flous très réussis et des belles planches de danse. Une bande dessinée qui parle d'effort, de désir, de passion, de jalousie et de rivalité, d'echec qui peut être aussi positif et du développement de l'enfant loin des désirs des parents.

J'ai particulièrement aimé une phrase du père : "Ne te soucie pas de ce que pensent les autres. Sinon, tu finiras par avoir une vie qui fait rêver ces gens mais pas toi... "

Une BD qui va faire le buzz auprès des collégiens. 

Tome 1 : Un rêve pour trois

Tome 2 : premiers doutes

Une belle découverte pour la BD de la semaine dont vous retrouverez les bulles chez Stephie.

 

Posté par Gambadou à 06:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2017

Sucre noir, de Michel Bonnefoy

sucre noir

C'est un livre de la rentrée que j'ai acheté à la suite de toutes les bonnes critiques vues sur les blogs, et là, je vais écrire un post un peu dissonant.

J'ai d'abord été déstabilisée par le premier chapitre qui raconte le naufrage d'un trois mats dans un manguier au milieu d'une mangrove des Caraïbes. Comment est-il arrivé là ? Pourquoi l'équipage ne cherche pas à descendre sur terre pour se sauver ? Plusieurs questions sans réponses qui m'ont laissé dubitative.

On part ensuite trois siècles plus tard, dans un village construit au même endroit. La vie s'écoule paisiblement et même l'arrivée d'un homme, à la recherche d'un hypothétique trésor de pirate ne change pas vraiment le cours des choses. Sauf pour Serena qui attendait un prince charmant et qui va épouser ce chasseur de trésor qui abandonnera rapidement sa quête pour reprendre la ferme familiale.

Et rien ne se passe ... et je me suis retrouvée engluée ... plus d'une semaine pour le lire (ce qui n'est pas tout à fait mon rythme). Pas envie de le retrouver le soir, oublié ce que j'avais lu la veille ...

Le dernier tiers du livre m'a par contre réconcilié avec cette lecture.

 Je suis donc passée à coté de ce livre aux critiques si bonnes (ex chez Bricabook)

Bref, une déception.

Posté par Gambadou à 14:34 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2017

La vierge en bleu, de Tracy Chevalier

Un livre qui était sur ma PAL depuis bien longtemps et qui n'attendait que des vacances pour être lu.

PAL

la vierge en blei

Nous sommes à deux époques différentes :

- l'une se situe dans les Cévennes et la Suisse à la fin du XVIème siècle . La famille Tournier, protestante, est poursuivie par les catholiques. Leur foi est profonde mais les croyances surnaturelles ont encore la vie dure.

- l'autre se situe de nos jours. Ella est américaine et à suivi son mari en France, dans un petit village proche de Toulouse. Désoeuvrée, ayant du mal à s'intégrer, elle va effectuer des recherches sur ses ancêtres français.

J'aime beaucoup cette auteure et je m'attendais à passer un bon moment de lecture, mais je me suis retrouvée engluée. Je n'avançais pas... j'ai trouvé que c'était assez superficiel. Peut être par le fait de passer de l'une à l'autre histoire ? Ou alors c'est parce que je n'ai pas aimé le caractère d'Ella, ses tergiversations, ses atermoiements. Autant j'ai apprécié tout ce qui se passait au XVIème siècle, autant les parties sur les recherches de cette jeune femme et ses amours contrariés m'ont ennuyé. Et puis j'ai été aussi gênée par les nombreuses fautes : phrases mal traduites, erreur dans le nom des personnages ...

Bref, je suis passée à côté, ce qui n'a pas été le cas d'Antigone qui a beaucoup aimé.

Objectif PAL de septembre !

Posté par Gambadou à 05:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2017

Le petit caillou de la mémoire, de Monique Durand

caillou

Aimé est parti à 15 ans de Saint-Suliac, en 1878, pour devenir Terre Neuvas. Il décide même de s'installer à Terre Neuve. C'est là qu'il va rencontrer Marie, sa femme, exilée de La Rochelle. Ces deux français épris de liberté vont avoir deux garçons. Au contraire de leur père vivant par et pour la mer, ils vont s'installer dans un village français du Québec et devenir des hommes des bois, tout comme leurs petits fils. 

On va suivre simultanément Aimé, de Saint-Suliac à Terre Neuve, et William, un de ses petits-fils, qui vit au Québec. Quelques chapitres sont consacrés à William, puis à Aimé, et ainsi de suite.

Mis à part cette forme de narration qui ne m'a pas aidé à entrer dans le livre, j'ai aimé les descriptions poétiques de la nature, la psychologie des personnages, la justesse de ces tranches de vie, entre désir, drame et beauté. Un monde apre et froid qui peut détruire ou élever, mais qui dans tous les cas ne laisse pas indifférent.

Le serpent à plume - 05/2016 - 171 p.

Extraits : "Sa maison craque comme ses articulations. Avec sa tête de poilu de la Grande Guerre, il passe des heures vissé à la fenêtre à observer les arbres qui plient, ploient, tordus par les rafales. Lui qui n'est jamais resté plus d'une heure en place, courant d'une tâche à l'autre du matin jusqu'au soir, voilà qu'il apprivoise la lenteur. Jamais il n'a suivi le vol d'un goéland jusqu'à ce qu'il fonde dans l'horizon, encore moins prêté l'oreille au bruit du vent. Il découvre ce qui lui avait été familier pendant toute sa vie. Et chaque aube qui se lève à présent lui arrive comme une grâce."

 "Sa vie de trappeur lui avait permis de briser sa coquille, loin des pesanteurs familiales. Il avait poussé toujours plus au nord, là où, avait-il cru, il serait plus libre. Etait-il devenu un homme libre ? "

Posté par Gambadou à 05:29 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2017

Bloganniversaire

11 ans ! 512.000 visiteurs et 1400 posts !

Je me sens vieille d'un coup ! L'impression d'être l'ancêtre de la blogosphère ! 

Et il s'en est passé des choses pendant tout ce temps. Des rencontres, des cadeaux, des concours, des découvertes.

Bref, que du bonheur et du positif !

Merci mille fois pour les échanges et les partages qui me donnent envie de continuer (à mon rythme !)

08c851a1fea49fa0a1dd39293c351208--happy-birthday-regine

Posté par Gambadou à 02:39 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

09 septembre 2017

Le dimanche des mères, de Graham Swift

le dimanche des meres2

Parution 11/2016 - 141 p. Gallimard

Jane, qui est née avec le siècle, a vingt-quatre ans et est bonne dans une famille aristocrate de la campagne anglaise. Chaque année, les domestiques ont tous un jour de congé pour aller voir leur mère, c'est "le jour des mères". Orpheline, Jane profite de cette journée pour retrouver son amant, un jeune homme de bonne famille qui doit se marier quinze jours plus tard. Exceptionnellement, il la reçoit dans la demeure familiale vide en ce jour de congé, dans sa chambre. Leur relation dure depuis quelques années mais c'est la dernière fois qu'il pourront se voir.

Beaucoup de sensibilité dans ce court roman. Dans la rapport entre les deux amants, dans la sensualité de cette jeune domestique déambulant en tenue d'Eve dans la maison et dans la détresse de parents qui ont perdu leurs enfants lors de la première guerre mondiale.  

Intéressant aussi la vie des aristocrates anglais et de leurs domestiques dans les années 1925. C'est surannée comme j'aime ! Et moi qui suis toujours frustrée quand un livre se termine sur un mystère, j'ai aimé au contraire cette petite pointe d'incertitude sur le choix du jeune aristocrate.

Quelques petites longueurs qui n'enlevent rien au plaisir de la lecture. 

Posté par Gambadou à 05:48 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2017

Un îlot de bonheur, de Chabouté

Un-ilot-de-bonheur

Chabouté, c'est souvent sombre, heurté. Du coup j'ai été attirée par le titre qui est plutôt positif et qui est en contradiction avec les dessins à l'encre noire.

Un jeune garçon d'une douzaine d'années passe beaucoup de temps au parc, pour éviter une ambiance familiale tendue. C'est là qu'il va rencontrer un homme SDF. Autour d'un harmonica, les deux solitaires vont s'adopter, se trouver et parler de l'amour filial et paternel, un bonheur parfois difficile à atteindre.

chabouté2

chabouté1

 

 

 

 

 

L'épuration des traits laisse toute la place aux sentiments et à l'émotion.

Un beau moment de poésie et de bonheur.

A découvrir.

Posté par Gambadou à 04:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 septembre 2017

La vie sauvage, de Thomas Gunzig - rentrée littéraire

parution août 2017, 324 p., Au diable vauvert

vie sauvage

Charles est un enfant blanc orphelin récupéré est élevé dans la jungle africaine. Enfant soldat, il va crapahuter avec un groupe d'hommes dont le leader, « Cul-Nu » est un fervent lecteur de poésies et de classiques français. Retrouvé et rapatrié en Europe à l'aube de ses 18 ans, Charles n'a qu'une envie, retourner en Afrique pour y retrouver son grand amour, Septembre.

Je suis très mitigée sur ce livre, parce qu'il y a plein de choses que j'ai beaucoup aimé, et d'autres que j'ai détesté !

J'ai beaucoup aimé le parallèle entre la noirceur de la vie dans la jungle africaine, et la débauche de la vie dite « civilisée » en Europe : corruption, terrorisme, dark-web et vie basée sur l'apparence. Finalement, on se demande quelle est la vie la plus sauvage ?

L'écriture est fluide et agréable, ponctuée de poèmes et de références littéraires. L'amour portée à sa "fiancée" est doux et sain.

On trouve une certaine humanité chez les ados qui, malgré les stéréotypes, sont capables d'entraide.

Par contre, j'ai détesté (et failli en arrêter ma lecture) la façon dont Charles va s'y prendre pour retourner en Afrique. C'est extrêmement malsain et choquant. De plus ça se renouvelle trois fois, ce qui est complètement irréaliste. J'ai été aussi un peu gênée par les incohérences qui parsèment le livre. Un enfant récupéré en Afrique, qui n'a jamais été à l'école et qui arrive en Europe, et que l'on met en terminale ? Un enfant qui a vécu dans la jungle et qui surfe sur internet ? Qui sait se tenir en société ? Bizarre !

Bref, une lecture en demi-teinte.

Posté par Gambadou à 02:54 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 septembre 2017

L'homme de la montagne, de Joyce Maynard

Lecture commune du blogoclub repris par Amandine et Florence.

l'homme de la montagne

Rachel et sa soeur de deux ans sa cadette, Patty, vivent dans un lotissement au bord de la montagne au Nord de San Francisco. Une mère dépressive, un père inspecteur qui quitte la maison. Inséparables, les voilà toutes les deux souvent livrées à elles-même. Soudain, à l'été 1979, alors que les deux soeurs ont 13 et 11 ans, des meurtres de jeunes filles ont lieu dans la montagne. C'est leur père qui est chargé de l'enquête. Accompagnée de Patty, Rachel, persuadée d'avoir un don de voyance, décide de l'aider.

J'ai beaucoup aimé la relation fusionnelle entre les deux soeurs et l'amour de leur père. J'ai aussi trouvé que l'adolescence était particulièrement bien retranscrite, entre envie de se fondre dans un groupe, volonté de grandir et comportements immatures. Une finesse psychologique très juste.

J'ai été un peu moins emballée par l'histoire du sérial killer que j'ai trouvé assez répétitive avec quelques longueurs.

Un beau roman d'apprentissage avec une description très juste de l'adolescence. En tout cas merci au blogoclub de m'avoir (enfin) fait découvrir cette auteure.

Posté par Gambadou à 04:17 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 août 2017

Moi par mois, juillet et août

Allez voir un petit chat que nous adopterons fin août, trop mignon / marathon de fin d'année au CDI - essayer de tout ranger et inventorier avant de partir / journée pédagogique dans la baie du Mont Saint-Michel, une matinée idyllique / vacances, et avec mes trois loulous en plus ! je commence chez mes parents, au bord de la mer - trop cool - famille - repos - farniente / je poursuis avec les deux filles par 15 jours de road-trip en Croatie - découverte - chaleur -  beauté des paysages, des parcs et des cités médiévales  / petit retour en Bretagne en douceur et toujours en famille / ne pas avoir fini les 10 livres d'un prix ados que je proposerai aux élèves à la rentrée et être dubitative sur l'un des titres que je trouve inapproprié pour des quatrièmes / arrivée de Néo, un petit chaton affectueux et joueur, on est gâteuse / apprendre que j'ai gagné le concours Instagram #lecturesdevacancesbabelio et recevoir un livre de la rentrée - cool / passer un après-midi avec Hilde pour faire le tour des librairies et bouquinistes - rentrer avec 7 livres - un bon moment d'échange livresque / aller au cinéma voir "petit paysan" : un peu beaucoup de vaches ! / reprendre tranquillement le chemin du collège

mont saint michel   DSC00209   neo1

 

 

Posté par Gambadou à 01:11 - - Commentaires [12] - Permalien [#]