le blog des fanas de livres

27 mai 2020

Carnet de bord du 20 au 26 mai 2020

cb 17-page-001

Posté par Gambadou à 06:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Âme brisée, de Akira Mizubayashi

Ame brisée

Posté par Gambadou à 06:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 mai 2020

Carnet de bord du 13 au 19 mai 2020

cb 16-page-001

Posté par Gambadou à 09:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Miroir de nos peines, de Pierre Lemaitre

miroir de nos peines pr

.

Extraits :

"Ce qui tuait tout le monde, c'était l'attente. Elle tuait ceux qui avaient peur comme ceux qui faisaient peur."

"C'était une romantique, ta mère, tu comprends ? Elle avait lu des romans, c'est jamais bon ces choses-là, ça déforme la tête."

 

 "M. Jules s'était rassis et se massait le menton. Les confidences sont comme un collier de perles, quand le fil cède, tout défile."

"Il était de petite taille et se hissait spasmodiquement sur la pointe des pieds quand il vous parlait, vous aviez l'impression de discuter avec un bilboquet."

"La voiture cahotait lentement dans le flot des fuyards qui était à l'image de ce pays déchiré, abandonné. C'était partout des visages et des visages. Un immense cortège funèbre, devenu l'accablant miroir de nos peines et de nos défaites."

Posté par Gambadou à 06:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Your Lie in April, de Naoshi Arakawa

your_lie_in_april_3891

manga en 11 volumes (fini)

20200509_165144

Je ne suis pas du tout manga, et pour que j'en lise un (et à fortiori 11), il faut que la bogosphère soit très enthousiaste ( + ma fille + le confinement !).

J'ai donc acheté, sur les conseils de plusieurs d'entre vous, cette série de manga pour le CDI du collège où je travaille. Comme je les ai ramené pour les couvrir pendant le confinement ... et bien je les ai lu. 

Très bonne surprise. C'est une histoire touchante, pleine de sensations, qui porte beaucoup sur la musique, et il y a d'ailleurs des QRcode tout au long des chapitres, avec des morceaux de musiques classiques à écouter.

ylia

Arima Kosei est un jeune pianiste prodige, poussé par une mère extrêmement exigeante qui lui impose des répétitions à longueur de journée. A la mort de celle-ci, il n'arrive plus à jouer et abandonne les concours et son instrument.

Quelques années plus tard, il rencontre une jeune violoniste Miyazono Kaori. Au contraire de lui qui a toujours appris à suivre la partition à la lettre, qui ne fait aucun écart et qui est très scolaire, cette jeune fille vit la musique, se laisse porter par elle et interprète les oeuvres d'une manière très libre.

La rencontre de ces deux adolescents va tout remettre en cause. Mais Miyazono est fragile.

J'ai aimé le fond musical de ce manga et les messages qu'il dispense : la musique qui peut être un fardeau ou une libération, la joie de vivre, l'importance de profiter du moment présent, l'amitié. 

La mère de Arima l'a formaté pour être une bête de concours, mais il n'arrive pas à mettre de la vie dans sa musique, contrairement à Miyazono qui vit la musique. Arima va se rendre compte qu'il y a plusieurs façons de vivre sa passion, 

Même si il y a une histoire d'amour et d'amitié très importante et émouvante, l'intrigue tourne surtout sur la progression des personnages et leur développement psychologique.

Un maelström d’émotions !

Un animé est sorti, en voici un extrait, et sinon retrouvez toutes les BD de la semaine chez Moka

Posté par Gambadou à 06:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

13 mai 2020

Carnet de bord du 6 au 12 mai 2020

cb 15-page-001

Posté par Gambadou à 06:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
06 mai 2020

Carnet de bord du 29 avril au 05 mai 2020

cb 14-page-001

Posté par Gambadou à 06:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mémoires de Beate et Serge Klarsfeld

Affiche de bloc-notes jaune et de crayon pour classe de français (3)

Extrait "Pour aller de l'avant en Allemagne, il nous faut des leviers. L'un est l'illégalité de nos interventions, qui doivent être violentes psychologiquement. Cette violence se justifie si elle permet de mette en lumière la légitimité de notre protestation et de notre appel à justice.Pour cela; c'est sur nous que doit s'abattre une véritable violence, comme l'arrestation, le jugement et la prison, alors que le grand criminel, lui, reste libre parce que le Parlement allemand se refuse à voter une loi permettant de le juger. Le second levier consiste à retrouver les criminels nazis qui ont opérés en France et à montrer que l'impunité que leur assure la situation leur a permis de se recycler à des postes honorables et respectables."

Posté par Gambadou à 06:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Sacrées sorcières de Rooald Dahl repris par Pénélope Bagieu

sacrés sorcières

sacrés sorcières int

Cette bd tourne dans mon groupe de lecture et en plus je l'avais vu sur vos blogs lors de la BD de la semaine. J'aime beaucoup Roald Dahl et j'avais un peu (si ce n'est complètement) oublié l'histoire que j'ai donc redécouvert avec plaisir.

Un petit garçon de huit ans est bien triste, ils vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. C'est sa grand-mère, un brin fantasque, qui va s'occuper de lui. Le soir, elle lui raconte une histoire de sorcière et lui apprend  à les reconnaître. Non, ce ne sont pas des femmes au nez crochu qui vole sur des balais, mais des femmes on ne peut plus ordinaires. Quelques signes cependant : elles portent des perruques, des chaussures à bouts pointus et des gants. Alors qu'ils passent quelques jours dans un hôtel au bord de la mer, le jeune garçon surprend un congrès de sorcières. Il va tout faire pour qu'elles ne puissent pas mettre leur plan de massacre de tous les enfants à exécution. Mais son chemin va être semé d'embuches.

Même si ma lecture du livre était assez lointaine, j'ai retrouvé l'âme de Roald Dahl, son humour, son entrain, son âme d'enfant et sa folie. 

Les dessins sont dynamiques et colorés. Le trait n'est pas ce que j'ai préféré mais il s'adapte bien à l'histoire. Les enfant sont attachants, les sorcières horribles et la grand-mère extra !

Les livres de Roald Dahl n'ont pas vieilli, mais Pénélope Bagieu a su redonner à ce titre un bon coup de peps.

Retrouver toutes les BD de la semaine chez Stephie

Posté par Gambadou à 06:01 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,