le blog des fanas de livres

17 janvier 2017

Illuminae, de Kaufman Amie et Kristoff Jay

illuminae couv parution 09/2016 - traduit de l'anglais Coup-de-coeur

Un OVNI littéraire que j'ai beaucoup apprécié.

Malgré ses 607 pages, ce livre se lit rapidement. La présentation, très originale, est sous forme d'un dossier qui a été remis à la direction générale de la société BeiTech par le mystérieux groupe Illuminae. 

Ce dossier reprend de manière chronologique tous les évènements qui se sont passés depuis un an, en les présentant sous forme de compte rendu d'interrogatoires, transmission de données, mails, courriers, rapports, mémorandum, données visuelles, retranscriptions audio ...

illuminae

Le 29 janvier 2575, la colonie qui vivait en secret sur Kerenza a été détruite par 4 vaisseaux de guerre des forces de BeiTech (BT). Cette entreprise est en concurrence avec le consortium Walkace-Ulyanov (CWU) qui exploitait de manière secrète les mines d'hermium de Kerenza. 

Une partie des civils a été sauvé par l'intervention des Autorités des Terraplanètes Unifiés (ATU). La flotte des survivants est dispatchée sur trois vaisseaux fortement abîmés. Ils sont poursuivis par un cuirassé BeiTech.

Kady, lycéenne, et Ezra son ex petit- ami, ont survécu mais se trouvent sur deux vaisseaux différents. Ils ont l'impression que les autorités leur cachent la vérité. Kady pirate le réseau informatique pour en savoir plus.

Alors que la possibilité de s'en sortir approche, l'intelligence artificielle qui dirige l'un des vaisseaux devient incontrôlable.

C'est dynamique et plein de rebondissements, bien écrit. Les personnages sont attachants, et même si on peut déplorer beaucoup de morts (et certains de manière pas joli-joli), l'humour et le sarcasme sont toujours présents pour rendre les passages un peu plus léger.

C'est un tome 1, mais il est indépendant et nulle obligation de lire la suite.

Et hop, un premier coup de coeur pour la littérature jeunesse en 2017 ! 


14 janvier 2017

Tropique de la violence, de Appanah Natacha

Moi qui voulait lire des livres zen sans violence ... c'est raté. Mais je l'ai dévoré ! 

présentation tropique

 

mayotte

Constat : "Mayotte, dont 40 % de la population est étrangère, est soumise à des flux migratoires massifs venus de l’archipel des Comores, et des dizaines de milliers de clandestins s’entassent dans des bidonvilles. Leur nombre pèse notamment sur l’hôpital public, où un mouvement de grève « illimité » a été relancé. La montée d’une délinquance juvénile violente est également indéniable" (source : La Croix, mai 2016).

Dans ce roman, Nathacha Appanah part de la situation de l'île et nous raconte la vie de Moïse, jeune comorien adopté par une française. Situation privilégiée par rapport à tout ceux qui vivent dans la rue. Mais sa quête d'identité et sa rage adolescente vont lui faire prendre des mauvais chemins.

Délinquance, violence, alcool et drogue pour une vie sans futur. 

Chaque chapitre est écrit par une personne différente, donnant son point de vue de l'histoire : Moïse, sa mère, un chef de gang, un policier. Cette confrontation des regards nous permet de mieux comprendre les décisions prises et leurs conséquences.

Un livre dur et prenant où il manque un peu d'espoir. Lu comme en apnée. Une prise de conscience de ce qui se passe dans cette île du bout du monde, ce morceau de terre française qui représente tant pour certains et qui devient leur enfer.

Parution 08/2016 - Collection Blanche, Gallimard - 192 p.

Posté par Gambadou à 02:39 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 janvier 2017

Dent d'ours, de Yann et Henriet

dent d'ours max  dent d'ours hanna  dent d'ours werner

Nous sommes en Silésie dans les années 30. Max, Werner et Hanna sont trois amis inséparables qui rêvent de piloter des avions.

Hanna et Werner sont d'origines allemandes et vont s'inscrire aux jeunesse hitlériennes, non par idéologie, mais parce que c'est le seul moyen de continuer à voler. Pour eux, c'est une simple formalité. Max, lui, est d'origine juive et polonaise. Il exhorte ses amis à ne pas s'inscrire, il essaye de leur ouvrir les yeux sur les réels desseins de Hitler, mais rien n'y fait. Il va être obligé d'émigrer aux États-Unis.

dent d'ours 1

 

dent d'ours 2

dent d'ours 3

Quelques années plus tard, la guerre fait rage, et revoilà nos amis d'enfance face à face. 

L'amitié peut-elle être plus forte que la guerre ?

Une bande dessinée basée sur des faits historiques, qui nous permet de suivre la fin de la guerre et notamment les batailles aériennes.

C'est par hasard que j'ai emprunté ces BD à la bibliothèque, la personne devant moi rendant les trois et les dessins me plaisant.

Tout se passe par flash-back. On commence par une bataille sur un porte-avion dans le Pacifique, avant de repartir en arrière avec les trois amis et leur passion de l'aviation.

Outre les dessins, j'ai aimé cette histoire d'amitié, cette prise de conscience des uns et des autres, cet endoctrinement sous couvert de la passion de l'aviation. Et puis il y a du suspens, des rebondissements ...

Bref, j'ai beaucoup aimé ces trois tomes.

Lu dans le cadre de la BD du mercredi. Les autres liens sont chez Noukette.

Posté par Gambadou à 04:12 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 janvier 2017

L'enfant qui mesurait le monde, de Arditi Metin

Tout d'abord, un court résumé de ma (très bonne) impression : 

présentation arditi

Kalamaki-Decouverte-de-pinkates-aux-alentours-de-kalamaki

Nous sommes à Kalamki, une petite île grecque bien située près du Péloponèse et d'Athènes. Les habitants dépassent juste le millier, et vivent pauvrement mais librement sur leur île. Tout le monde se connait, se tutoie et s'entraide. C'est le cas pour Yannis, un garçon d'une douzaine d'années, autiste, qui a besoin pour se calmer de compter le monde : l'arrivée des bateaux de pêche, leurs cargaisons, les clients du café ...

15 09 2010 008 Delphes le théâtre

Ils ont aussi bien accueilli Eliot, d'origine grecque mais né aux Etats-Unis, qui a perdu sa fille unique sur cette île alors qu'elle travaillait sur le théâtre antique et rêvait de créer une école de philosophie. Eliot qui s'est installéil y a douze ans juste après le drame et qui a noué une relation particulière avec Yannis et sa mère.

Kalamaki-La-cote-aux-alentours-de-kalamaki

Afin de créer un dynamisme sur l'île et pour sortir du marasme de la crise, Andréas, le maire, décide d'accepter l'offre généreuse d'un promoteur immobilier qui souhaite créer un grand complexe hôtelier sur l'une des plus belles criques de l'île. Les îliens sont partants mais cela ne va-t-il pas défigurer totalement cette magnifique île ? Et les îliens seront-il toujours autant à l'écoute de Yannis ?

Un livre que j'ai lu un peu comme un conte, une fable où trois personnes avec des fêlures vont s'entraider pour mieux sauvegarder ce qu'ils aiment. 

Un livre plein d'amitié et d'amour malgré les embûches. La partie sur les promoteurs, la journaliste, les corruptions, m'a moins intéressée. Peut être trop de sujets abordés.

Une belle lecture.

Posté par Gambadou à 04:40 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 janvier 2017

bilan et coup de coeur 2016

Je ne fais pas régulièrement de bilan, mais à force d'en voir fleurir sur les blogs, j'ai eu moi aussi envie de savoir combien de livres j'avais chroniqué cette année.

J'ai donc écrit :

- 49 posts sur des livres français

- 21 posts sur des livres étrangers

- 11 posts sur des BD (mais je vais essayer de faire mieux grâce à "la BD de la semaine")

- 8 posts jeunesse (c'est là ou je me rends compte que j'en écris très peu par rapport aux piles que je lis !)

soit 89 posts sur des livres dans l'année... je suis assez contente de moi !!!!

 

Et pour les coups de coeur :

Romans

- Journal d'un vampire en pyjama, de Mathias Malzieu

Coup-de-coeur

- Titus n'aimait pas Bérénice, de Nathalie Azoulay

- Un paquebot dans les arbres, de Valentine Goby

- Ecoutez nos défaites, de Laurent Gaudé

- Petit pays, de Gaël Faye

- Le rouge vif de la rhubarbe, de Audur Ava Olafsdottir

 

BD

- Les innocents coupables, de Galandon et Antor

- Le grand méchant renard, de Benjamin Renner

- Là où vont nos pères, de Shaun Tan

 

Jeunesse

- U4 - collectif d'auteurs

- Bluebird, de Tristan Köegel

- Dans les branches, de Emmanuelle Maisonneuve

 

A un moment je me disais que je ne ferais que des posts pour mes coups de coeur, ça serait moins chronophage !!!!!!! ;-)

Posté par Gambadou à 22:23 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

04 janvier 2017

Les filles de Brick Lane, de Curham Sobhan

J'ai eu la chance de faire partie d'un petit groupe choisi par Flammarion Jeunesse pour recevoir en avant première le premier tome des filles de Brick Lane qui parait aujourd'hui.

En plus du livre, le paquet comportait tout un univers dont je vais vous parler ... 

présentation brick lane

Ambre est une fan d'Oscar Wilde. Garçon manquée, elle est méprisée à son lycée à cause de son look et par le fait qu'elle a deux pères. Persuadée qu'il existe des jeunes filles comme elle, qui refusent le diktat de la mode et qui veulent vivre librement, elle décide de créer un club "les filles de Brick Lane" et part à la recherche d'adhérentes. Elle va rencontrer Maali, une jeune hindoue timide, Sky une poète hippie et Rose, une jeune fille que sa mère destine au mannequinat mais qui a d'autres envies en tête.

Toutes les quatre vont enfin pouvoir partager leurs secrets et y faire face ensemble.

J'avais peur d'un livre un peu "fille" et mielleux. Et bien pas du tout ! J'ai d'abord aimé l'ambiance de Londres et de ce quartier plein de bohème et de restaurants indiens.

Une ambiance un peu surannée où les jeunes filles boivent du thé et du chocolat chaud avec de la crème fouettée et des marshmallows et avec des cupcakes glacés de rose.

brick lane 2

Brick Lane 4

brick lane 3

 

 

 

 

 

 

Comme le livre avait cheminé dans un paquet qui contenait des bâtons d'encens, j'en avais un peu les effluves en le lisant et c'était tout à fait dans le ton du quartier.

Brick Lane 1

 

 

J'ai ensuite aimé ces quatre jeunes filles qui ne se reconnaissent pas dans les jeunes de leur âge. Et enfin j'ai apprécié leurs diversités, et notamment Rose que l'on pourrait au début prendre pour une jeune fille à la mode, imbue d'elle même.

Enfin, j'ai trouvé les problèmes rencontrées par ces quatre ados très actuels et intéressants pour les jeunes qui vont le lire : problème d'identité , de harcèlement quand on n'a pas le bon look, mais surtout le problème de l'image que l'on donne de soi par une photo volée qui se retrouve reprise sur les réseaux sociaux et l'idée du viol qui peut-être physique mais aussi psychologique.

Un très bon livre jeunesse à mettre entre toutes les mains.

Posté par Gambadou à 05:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 janvier 2017

Moi par mois, décembre ... et premier pas vers la nouvelle année

Faire la crèche, commencer la déco et sentir l'ambiance de Noël s'approcher / soirée Valérie Lemercier, des bons fou-rires mais une distance avec le public qui m'a laissé sur ma faim / Anna Karenine au théâtre avec fille n°3 - un beau coup de coeur / partiels de fils n°1 et fille n°2, ça à l'air de passer  / semaine des anges gardiens au collège. Chacun doit être un ange pour son protégé  ... je tombe sur le prof de sport qui avoisine les 1m90 ! Bon, je me rabat sur les muffins au chocolat, marque page personnalisé et autres petites attentions. Très sympa / début de vacances sous le signe du deuil avec l'enterrement du mari d'une collègue. Leçon de courage et de force de sa part et de celle de ses enfants / cinéma avec fille n°3 dans deux styles différents : Alliés et Vaiana ! / Repos, balade, lecture, feu de cheminée ... beau programme / fin de semaine en famille pour fêter Noël, chaleur, scintillement, cadeaux, repas, partage / quelques jours à la maison pour ranger un peu - un grand ménage d'hiver / encore film avec mes deux filles : Ballerina / quelques flocons pour une atmosphère de Noël / réveillon entre amis, belle soirée pour finir une année compliquée / 

carte de voeux gambadou 2017

Posté par Gambadou à 10:15 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
24 décembre 2016

Fêtes de fin d'année

Une petite pause pendant ces fêtes,

famille, repos, lecture, rangement, 

repas, scintillement, discussion, délice, et ...

relâche !

Bonnes fêtes !

Afficher l'image d'origine

Posté par Gambadou à 23:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 décembre 2016

Le pouvoir du chien, de Savage Thomas

le pouvoir du chien parution 08/2002 - 363 p. traduit de l'américain

J'essaye de faire baisser ma LAL (mais peine perdue, dès que j'y arrive enfin, je note d'autres livres !). Celui-ci était noté depuis de plusieurs années et m'attendait sagement à la bibliothèque.

Nous sommes dans l'ouest américain, dans les plaines du Montana, dans les année vingt / trente. Phil et Georges, deux frères, tiennent un ranch familial. La quarantaine tous les deux, célibataires, ils sont quasiment siamois avec pourtant des caractères très différents : Phil est brillant, orgueilleux, extraverti et aime être obéi ; Georges est au contraire taciturne, à l'écoute.

Quand Georges se marie assez soudainement à Rose, une veuve qui a un grand fils, l'harmonie entre les deux frères est mise à mal. Phil ne supporte pas cette nouvelle venue et va tout faire pour qu'elle se sente de trop et que le couple se sépare.

La tension monte, Phil est plein de perversité, il calcule, fait des hypothèses et conçoit tout un plan pour arriver à ses fins.

On est tenu en haleine, on espère, on croise les doigts, on suit avec horreur les plans de Phil, la descente aux enfers de Rose, l'affrontement silencieux entre les deux. L'arrivée du fils de Rose, un jeune garçon étrange et silencieux, va tout remettre en question.

Un roman entre western et thriller psychologique, quelques longueurs mais un livre que j'avais hâte de retrouver.

Posté par Gambadou à 17:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 décembre 2016

Puisque rien ne dure, de Tardieu Laurence

puisque rien ne dure  parution 08/2006 - 127 p.

Un roman qui était dans ma LAL, mais en le lisant je me suis rendu compte que je l'avais déjà lu il y a 10 ans, et oublié !

Ce petit roman est tout en émotion. Quinze ans après la disparition de leur fille de 8 ans et leur séparation, Vincent et Geneviève se retrouvent. Chacun a eu sa façon de  réagir face à cette disparition : lui en fuyant, en essayant d’oublier ; elle en vivant seule avec ses souvenirs.

Geneviève va bientôt mourir, elle a appelé Vincent à son chevet. Ils partageront une nuit, main dans la main, et essaieront de revivre ne serait-ce qu'un instant furtif du bonheur qu’ils ont partagé jadis. Cette nuit sera aussi une libération qui s'apparente à une guérison, une réconciliation, une acceptation.

On ne tombe jamais dans la mièvrerie. Laurence Tardieu a su nous révéler les sentiments des deux protagonistes avec tact et sensibilité.

Très beau livre touchant et fort.

Extrait : « Je voudrais ne pas avoir de souvenirs. Je voudrais que mon corps, mon cerveau, n’aient rien conservé du passé. Que je sois dans le présent, seulement dans le présent. Je serais en chemin vers une femme inconnue […] Parce qu’on n’oublie rien, je le sais ce soir. On n’oublie rien. Quand bien même on s’est efforcé du contraire : le passé vit en nous. Masse informe tapie au plus profond de soi, qu’on pourrait croire endormie mais qui veille… »

Posté par Gambadou à 05:42 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,