le blog des fanas de livres


15 janvier 2020

Un nouveau rythme

Mon blog à 13 ans depuis septembre, et je peine à garder le rythme.

J'ai envie de continuer, mais différemment... alors je me suis (un peu) creusé les méninges. 

Je vais donc essayer un nouveau format, toujours ici, mais avec des "rendez-vous" :

- le mois par moi 

la BD de la semaine 

objectif PAL 

- carnet de bord 

J'ai gardé les rendez-vous que j'aime (mois, BD, PAL), entrecoupés, deux fois par mois,

par un carnet de bord de mes lectures, sorties, rencontres ...

 

Je pense que cela sera moins contraignant que de faire un post pour chaque lecture et je pourrais prendre plus de temps pour moi, pour lire ou me remettre à la création (aidée par Gwenaelle Péron et son challenge "les âmes créatives")

A suivre ! 

 

Fragonard,_The_Reader

 

Posté par Gambadou à 06:27 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
12 janvier 2020

Un petit bilan des coups de coeur 2019

Je suis toujours parcimonieuse dans mes coups de coeur. Pour moi, un livre coup de coeur doit être un livre que j'aurais plaisir à relire et qui me restera en mémoire très longtemps.

Voici donc la moisson 2019. Des beaux souvenirs qui reflètent bien mes lectures : 3 romans adultes, 1 BD et 2 romans jeunesses.

 

COUP DE COEUR

 

Salina les 3 exils 

Le restaurant de l'amour retrouvé

Né d'aucune femme

Muchacho

Engrenages et sortilèges

Aurora, l'expedition fantastique

 

 

Posté par Gambadou à 18:52 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
08 janvier 2020

Speak, de Emily Carroll

speak

Une BD (ou roman graphique) que j'avais notée suite à des bons avis lors de la BD de la semaine.

speak interieur

Alors qu'elle est en dernière année de collège, Melinda se rend à une fête de fin d'année lorsqu'un drame survient. Elle appelle la police mais aucun son ne sort de sa bouche. Persuadées qu'elle a appelé les flics pour gâcher la fête qui partait un peu en vrille, ses anciennes amies lui tournent le dos. 

Arrivée au lycée, elle est harcelée, mise de côté, méprisée. Muette, elle n'arrive pas à parler de ce qui s'est passé. Elle voudrait oublier mais ce n'est pas possible, ses notes chutent, ses parents n'y comprennent rien, elle a les lèvres abîmées à force de se les mordiller. Il n'y a que le professeur d'arts plastiques qui la pousse dans ses retranchements, essaye de la faire communiquer d'une autre manière, l'encourage.

Ce roman graphique est présenté comme un journal intime, avec des chapitres en lien avec le lycée "EPS", "midi maudit", maux grandissants", "Yearbook", "vacances d'hiver" ... Comme un voyage intime dans ce lieu où Melinda vit son traumatisme tous les jours.

Le graphisme sobre en noir et blanc permet de laisser une bonne place aux émotions sans verser dans la moralisation. Le récit sonne toujours juste et les dessins contrastés montrent bien cette douleur muette qui étouffe Melinda.

"Speak" est l’adaptation d’un roman de Laurie Halse Anderson, sorti il y a une vingtaine d’années, que je ne connaissais pas. Une découverte très forte. Une BD coup de poing.

Extrait : "Il m'est de plus en plus difficile de parler.
J'ai la gorge irritée, les lèvres à vif, comme si je souffrais d'une espèce de laryngite, chronique.
Je sais que je suis perturbée.
Je voudrais tout avouer, confier ma culpabilité, mon erreur, ma colère à quelqu'un d'autre.
Il y a une bête en moi qui me ronge de l'intérieur."

Retrouvez toutes les BD de la semaine chez Stephie

Posté par Gambadou à 10:38 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 janvier 2020

Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es…

La lecture des différents résultats sur vos blogs m'a donné envie de ma lancer. Les réponses données correspondent aux titres lus tout au long de l’année ce qui m'a aussi permis de faire un point sur les livres chroniqués, en l'occurence 41 romans, 7 récits/biographies, 18 BD et 7 romans ados, soit 73 critiques. 

 

Voilà donc mon « Je suis ce que je lis 2019 »

 

Décris-toi : Antigone 15/05

Comment te sens-tu ? Jusqu'ici tout va bien 29/01

Décris où tu vis actuellement :  Un monde à portée de main 20/04

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu ? Le restaurant de l'amour retrouvé 01/03

Ton moyen de transport préféré : La rivière à l'envers 06/11

Ton/ta meilleur(e) ami(e) est : Les gratitudes 26/04

Toi et tes amis vous êtes :  Nos embellies 03/04

Comment est le temps ? Entre deux mondes 13/04

Quel est ton moment préféré de la journée ? Le roi Chocolat 01/09

Qu’est la vie pour toi ? Mille petits riens 24/05

Ta peur ? Mais ne sombre pas 07/09

Quel est le conseil que tu as à donner ? Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur 06/03

La pensée du jour : Après la fête 22/09

Comment aimerais-tu mourir ? Il n'est si longue nuit 15/03

Les conditions actuelles de ton âme ? Feel good 18/09

Ton rêve ?  Les immortalistes 12/10

 

Posté par Gambadou à 12:57 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

01 janvier 2020

Tous mes voeux

            fireworks-788799_1920                   

 

Je vous souhaite tout un tas de belles choses pour 2020.

 

Des rires, des échanges et plein de moments où l'on se sent si bien

qu'on les retient ;

 

Des lectures coup de coeur et coup de poing,

et pourquoi pas une vraie rencontre avec des brétilliens

 pour vous présenter cette belle région d'adoption où chacun

peut trouver son bonheur entre mer, embruns, légendes arthurienne, lutins, galettes-saucisses et chants de marins ;

 

 

Des voyages, des réussites, des rencontres et des discussions joyeuses avec entrain,

et la santé parce que sans elle nous ne sommes rien.

 

Et enfin,

plein, plein, plein

de bisous et de câlins.

 

Vive 2020 ! 

photo-of-2020-on-pink-background-3401900

 

Posté par Gambadou à 00:20 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
31 décembre 2019

Moi par mois, décembre

Premiere ouverture de cases, deux calendriers cette année / une commande de tableau réussie / balade sur les lieux de mon enfance / c'est la ruée au CDI, 24h de cours en moyenne par semaine pendant trois semaines, et oui, un prof documentaliste débordée, ça existe ! / théâtre, conversation entre Jacques Gamblin et Thomas Coville - émouvant / soirée concert entre chansons créoles de Melissa Laveaux et l'electro de Suzane, ça bouge / reflexion sur le blog, continue, continue pas ? je cherche un autre format / dîner de Noël entre collègues, pas triste / bon, notre train pour Paris est maintenu, mais j'ai préféré annuler - trop d'aléas avec la grêve RATP, ça sera donc un début et fin de voyage en voiture  / rencontre avec la cat et fish-sitter / Une Bérenice épurée au théâtre, quel texte ! / vacances / c'est parti, Roissy, Louxor, remontée du Nil vers Assouan puis Le Caire - richesse culturelle, partage avec mes trois enfants, vacances de rêve / Noël traditionnel en famille, avec quelques jours de retard / 

DSC00979     DSC01047

 

 

Posté par Gambadou à 10:52 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
21 décembre 2019

Vacances

C'est le temps des vacances et de belles découvertes avec mes trois loulous.

Direction l'Egypte pour une croisière sur le Nil.

C'est un voyage que je souhaitais faire depuis longtemps

et je suis très heureuse de pouvoir le partager avec les enfants.

 

Bonnes fêtes

NIL

On se retrouve en 2020 !

Posté par Gambadou à 06:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 décembre 2019

La table, de Claude Ponti

LA TABLE PONTI

Ah, Claude Ponti ! Des grands moments de lecture avec les enfants (surtout Petronille et ses 120 petits). Alors quand, avec ma fille, on a vu ce livre à la bibliothèque, on n'a pas hésité.

Et on retrouve dans cette pièce de théâtre l'univers un peu déjanté de cet auteur.

Tout commence avec l'achat par un couple d'une table et six chaises, immenses. Cette table va les suivre à tous les moments de leur vie et devient en fait le pivot de leur couple, le témoin de leurs différentes situations. C'est une table pour recevoir, mais aussi un piédestal, une voiture, un radeau ... tout dépend de la façon dont elle est posée sur la scène. Le couple change d'âge à chaque scène, sans lien chronologique et devient tour à tour parents, enfants, jeune couple ou grands-parents.

Cela peut paraître complètement absurde ou délirant quand le couple parle du verglas sur les places boursières, d'étourneaux qui volent comme un banc de sardine ou quand pendant toute une scène ils se lancent dans un chanson paillarde qui m'a fait bien rire !  Mais l'auteur, à travers ces petites scènes, questionne sur la vie de famille, la société de consommation (avec des voix off proposant des articles de magasin) et croque en fait une critique sociale pas si déjantée.

En résumé, un couple qui s'aime, qui se déchire, qui reçoit, parle de la mort, est débordé ... et une table bien solide qui est témoin de toute cette vie.

Étonnant.

Extrait : 

“Elle

Comme nous cette table est la même et dans le même temps, dans la même pièce, elle n’est pas la même… Nous ne pouvons que changer, pour rester nous même…

Lui

Cette table…tu te souviens quand on l’a achetée…

Elle

Un jour, après notre mort, cette table parlera à nos enfants… elle leur dira tout ce qu’ils ont oublié et tout ce qu’ils savent, dans les couleurs du bois, tout ce qui coule dans ses veines immobiles et qui est aussi leur vie…”

Posté par Gambadou à 05:52 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 décembre 2019

Protocole gouvernante, de Guillaume Lavenant

protocole

Difficile de faire un résumé de ce livre et de son style très particulier.

Une femme se fait embaucher en tant que gouvernante pour s'occuper d'Elena. Mais au lieu de raconter son histoire, on va suivre le protocole qu'elle va tenir à la lettre et qui prévoit tout : les rencontres, les gestes, les paroles, les regards, l'attitude, les sentiments ... Tout pour être une jeune fille parfaite. Et pourtant, plus la lecture avance, plus on sent une tension s'immiscer et les faits et gestes de cette gouvernante deviennent dérangeants. 

Au-delà de l'histoire, c'est le style qui étonne. C'est une sorte de manuel à la deuxième personne du pluriel. Les chapitres sont courts, représentant à chaque fois une étape pour inspirer la confiance tout en distillant un grain de sable dans les rouages.

Un livre d'anticipation que je n'ai pas lâché, même si j'ai parfois trouvé que ce guide était un peu redondant et très froid, comme peu l'être une notice d'emploi. Mais on est pris dans la spirale, on veut savoir, comprendre, et nous sommes manipulés comme les parents d'Elena.

On peut interpréter ce livre comme on le souhaite, anticipation, dystopie ou satire d'intégristes sans âme ? Critique de la petite vie réglée dans un lotissement ou révolution planétaire ? En tout cas il ne laisse pas indifférent et vous en sortez avec pas mal d'interrogation.

Extrait : "Ils traîneront quelques temps sur ce parquet qui, même s'ils le regardaient, leur semblerait toujours aussi neuf, aussi beau, vous annonçant qu'ils vont s'occuper d'Elena, sans faire mention de la veille, sans faire mention de l'heure tardive de leur réveil, tirés à quatre épingles, talonnettes au sol et son mat, il vous semblera tout à fait improbable qu'ils ne remarquent rien, pourtant d'autres jours suivront où ils reviendront le soir, aussi immanquablement qu'ils vous quitteront le matin, sans jamais soupçonner quoi que ce soit de ce qui grossira sous leurs pieds, même lors de cette énième soirée où, fatiguée de l'attente, de vos gestes toujours les mêmes, de leurs paroles toujours les mêmes, de ces rituels identiques, de ces attitudes répétées, fatiguée de devoir suivre dans l'ordre ces matins quotidiens, de devoir contenir votre révolte, ne sachant plus très bien d'ailleurs ce qui l'anime, ni s'il faut l'appeler ainsi, accablée de devoir poursuivre alors que vous voudriez simplement vous étendre sans devoir trahir à nouveau, sachant qu'il n'y a rien, ni personne, à trahir, disait Lewis, juste des lignes et des corps, juste la décision d'aller au bout de ce que vous vous êtes vous mêmes proposé d'accomplir, et d'autres avec vous."

Posté par Gambadou à 05:54 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,