« …c’est très important de connaître les choses comme elle sont. Pas comment tu as peur qu’elles soient, ou comment tu voudrais qu’elles soient. Ni l’un, ni l’autre. Comme elles sont. Tu dois découvrir que le monde ne pense pas à toi, qu’il ne rôde pas en attendant de pouvoir te faire du mal, même si il y a beaucoup de gens, surtout des enfants, qui pensent ça et qui ont peur. Le monde n’essaye pas non plus de te faire plaisir. Il y a beaucoup de choses dans le monde qui te mordront.[….]. Ce que tu dois te rappeler, c’est qu’il faut affronter les choses comme elles sont, ne pas te mentit à leur sujet, ne pas te raconter d’histoires. Jamais ».

2004