Il y a d'abord eu la demande de Virginie, qui propose un grand classement de nos 10 livres préférés. Puis, le commentaire de Bebeebook sur une pièce de théâtre.

Ces deux contributions m'ont permis de me replonger dans les livres que j'avais particulièrement aimé, et je m'aperçois avec étonnement, que parmi les 5 premiers, se trouvent deux pièces de théâtre : Antigone, d'Annouilh et les Visiteur, de Eric Emmanuel Schmitt.

Je ne présenterai ici que le second, sans doute moins connu. Cette pièce fait partie des premiers écrits d'Eric-Emmanuel Schmitt, avant qu'il ne deviennent auteur célèbre.

le_visiteur

Nous sommes au début de la seconde guerre mondiale, en 1939. Freud est encore à Vienne, dans son cabinet. Il refuse de partir malgré les persécutions contre les juifs. Sa fille vient d'être arrêtée. Il est en plein questionnement, quand arrive alors un visiteur mystérieux, qui se présente comme étant "Dieu".

La conversation entre les deux personnages est simplissime mais débordante d'interrogation, de croyance et de mystère. C'est vraiment très bien écrit et très original.

J'ai eu la chance de voir cette pièce jouée au théâtre (c'est d'ailleurs comme ça que j'ai découvert cet auteur). Fut un temps ou le livre était difficile à trouver, mais je vois qu'il a été réimprimé en poche chez Magnard en scolaire/universitaire...

Si vous pouvez vous le procurer, vous aurez alors un petit moment de pure plaisir ....

Extrait

Freud " Très bien : vous prétendez que vous êtes Dieu? Prouvez le !

L'inconnu : pardon?

Freud : Si vous êtes Dieu, prouvez le ! Je ne crois que ce que je vois.

L'inconnu : Vous me voyez

Freud : je ne vois qu'un homme.

L'inconnu : Il a bien fallu que je m'incarne, si je m'étais manifesté en araignée, ou en pot de chambre, nous ne serions pas sortis de l'auberge.

Freud : Faites un miracle.

L'inconnu : Vous plaisantez ?

Freud : Faites un miracle !

L'inconnu (éclatant de rire). Freud, le docteur Freud, un des plus grands esprits du siècle et de l'humanité, le docteur Freud me demande un miracle... Comment voudriez-vous que je me change cher ami, en chacal, en soleil, en vache, en Zeus sur son fauteuil de nuages, en Christ sanguinolent au bout d'un pieu ou bien en Vierge Marie au fond de la grotte? Je croyais devoir réserver mes miracles aux imbéciles..."