egloff parution 01/2008

Un livre étonnant et très original, que j'ai lu d'une traite..

Le narrateur, un homme entre deux âges, a deux particularités : non seulement il a une tête que plusieurs personnes prennent pour une connaissance, mais en plus il a une imagination débordante qui lui fait "amplifier" le moindre petit évènement. Même si il se rend compte qu'il n'est pas crédible quand il s'invente des histoires, son esprit continu à inventer.

Il a beaucoup de mal à se confronter à la réalité, sauf quand il va rendre visite à sa vieille tante qui est persuadée de vivre encore pendant la guerre 39-40. Là il essaye de la remettre dans la réalité.

De quiproquo en imaginaire, il va lui arriver un tas d'histoire assez abracadabrantes !

J'avais été sceptique avec "l'étourdissement", là j'ai été conquise par ce livre qui se lit très rapidement.

Vous pouvez trouver une autre critique du même ordre chez Clarabel.

Extrait : "C'est incroyable, je me suis dit, les idées stupides qui vous traversent la tête, pour peu qu'on laisse un peu son esprit vagabonder, comme un jeune chien auquel on retire sa laisse. Si je parvenais, par je ne sais quel procédé, à canaliser et à transformer en énergie toutes ces pensées inutiles qui s'entrechoquent et s'échauffent dans ma tête, je pourrais sans doute faire tourner des turbines, produire de l'électricité. Assez, j'en suis sûr, pour éclairer toute une ville. C'est une idée qui méritait peut-être d'être creusée d'ailleurs. Je me suis mis à y réfléchir plus sérieusement, du coup, en me livrant, comme ça, à la louche, à ce qu'on pourrait appeler une sorte d'étude de faisabilité."