9782709612166 parution 01/1993, 280 p

Une soirée à passer, et rien à lire ! Impossible.. je me suis donc servi dans la bibliothèque de ma belle-mère qui ne contient pas beaucoup de nouveautés.. et je suis tombée sur ce livre émouvant.

Guerre de Corée, les villageois fuient leurs villages pilonnés par les américains et les chinois. Sur la route, un couple de vieux paysans trouvent dans un fossé un jeune garçon blessés. La femme le prend en charge sous le regard noir de son mari qui ne voit pas pourquoi il se mettrait sur le dos un enfant qui n'est pas de son sang. Petit à petit, des sentiments vont naîtrent entre eux, dans la douleur de l'exode et de la dévastation et à travers les esprits et les croyances de ce peuple.

Beau livre sur l'amour, l'amertume, le destin...

Extrait : " Il se demanda alors pourquoi il voulait tant voir ce garçon mourir. La femme ne l'abandonnerait pas. Et le garçon, blessé et seul, ne partirait pas de lui-même. Plus tard certainement, pour retourner dans son village. Et si son village n'existait plus? Il retournerait dans sa famille, dans son clan. Mais s'ils avaient tous été anéantis, comme c'était arrivé à tant de personnes? Alors ils le donneraient à la charge du gouvernement ou a un orphelinat. Mais, et si la femme refusait, et si le garçon choisissait de rester ? Et quand bien même... Pourquoi voulait-il que ce garçon meure? Un enfant sans défense.

Le vieil homme se surprit alors à observer quelque chose au fond de lui-même qu'il voyait pour la première fois. Tout le monde connaissait l'existence du monde invisible, au-delà du royaume quotidien des apparences, mais il n'avait jamais soupçonné la présence d'un tel monde en lui-même. Un monde inconnu, comme une caverne. Et comme il ne pouvait pas comprendre ce monde ni lui donner un nom, il se demanda quel esprit ou quel démon pouvait s'y cacher. C'était là que résidait pour lui la plus grande crainte, la plus grande perplexité."