les_orphelins_de_naja parution 01/2008 - 202 p

Lu dans le cadre du prix ados 2009-2010

Un rappel des faits s'impose : il y a environ un an, trois mois avant la parution programmée du roman, Nathalie Le Gendre et Denis Guiot (fondateur et directeur de la collection Autres Mondes chez Mango Jeunesse) apprenaient avec stupéfaction que la maison mère Fleurus interdisait l'édition de l'ouvrage, celui-ci abordant le problème de la pédophilie au sein de l'Église . Quelques pétitions et retouches plus tard, le roman fut édité (avec la mention, à partir de 14 ans).

Il a plu aux adolescents puisqu'il fait partie de la sélection du prix ados, sélection réalisée par des jeunes.

Mais la censure n'est jamais loin... et voilà que ma collègue de CDI (je suis dans un collège privé), m'indique qu'elle ne proposera pas le livre.... Stupéfaction de ma part... je me rends compte qu'elle n'est pas seule dans ce cas, et que des chefs d'établissement ont déjà demandé aux documentalistes de ne pas mettre ce livre à disposition des ados, mettant en avant la violence du livre... Nous avons même reçu un courrier du diocèse nous indiquant qu'il y avait des scènes de viols qui n'étaient pas pour des 4ème... !

Je me décide donc à le lire, pour me faire mon propre avis...

Nous sommes au XXIIIème siècle. Pour débarrasser la Terre des enfants défavorisés qui pullulent,  l'Organisation Mondiale pour la Protection de l'Enfance décide de les envoyer sur une lointaine planète, Naja, dirigée par l'Armée et l'Église. Hélas, des réseaux pédophiles se montent sur cette planète. Kihsana, une adolescente de 17 ans, a pour mission d'infiltrer les réseaux ...

Je ne suis pas très "SF" mais j'avoue que ce livre m'a bien plu. Il est entraînant et on a vraiment envie de savoir la fin. L'écriture est assez simplette, l'intrigue légèrement cousu de fil blanc, mais on se laisse prendre et j'étais contente de retrouver mon livre. Je l'ai d'ailleurs lu d'une traite.

En tout cas, je n'y ai rien trouvé qui justifie une censure. Les actes de pédophilie sont présents, mais à lire entre les lignes, rien n'est décrit précisément. En fait, je comprends que ce qui gène les écoles privées, c'est le fait que c'est un évêque qui est à la tête du réseau pédophile. Comme me dit une des professeurs de français de mon établissement "ce sont des choses qui ont existé, on ne peut pas tout censurer, au contraire, autant en parler". Un débat est donc en cours au sein de mon établissement, à suivre.....

D'autant que si on le censure, on peut être sûr qu'il va être plébiscité !!!

Un bon livre de SF donc, assez captivant mais rien d'exceptionnel non plus....

Clarabel l'a trouvé "fort" (elle compare l'héroïne Kishana, à une Nikita en plus soft, la même comparaison m'est venu à l'esprit)..

Extrait : " L'homme d'Église ponctua sa phrase en se rapprochant encore plus de Jack, jusqu'à le prendre dans ses bras. Il déposa un baiser sur son front. D'un regard affolé, le jeune garçon se détourna pour chercher Carlotta des yeux. Assise sur les genoux d'un homme, la jeune fille, tétanisée, écoutait les paroles que celui-ci lui glissait à l'oreille tandis que, de ses mains, il frôlait ses bras dénudés jusqu'à la naissance de sa gorge.

La lumière s'adoucit petit à petit jusqu'à plonger la pièce dans une pénombre romantique. C'est à ce moment que Jack comprit ce que sa conscience avait jusqu'ici refusé d'admettre. et il était trop tard pour réagir. Quand bien même, qu'auraient-ils pu faire? Trois gamins contre cinq adultes."