&g

loving parution 11/2009 - 539 p., traduit de l'américain

Il s'agit d'un roman historique, mais n'allez surtout pas sur Wi------a pour aller voir la biographie de Mamah Borthwick Cheney, vous perdriez tout l'attrait et le suspens de ce pavé !

Nous sommes au début du XXème siècle, à Chicago. Une époque ou les femmes ont des droits très restreints, et ou le divorce en est à ses balbutiements. Mamah va quitter son mari et s'éloigner de ses deux enfants pour vivre avec Franck Lloyd Wright, architecte en passe d'être célèbre, lui même marié et père de six enfants.

Mamah et Franck vont choquer une Amérique pudibonde qui va les poursuivre de sa vindicte. Hantée par la culpabilité Mamah décide cependant de choisir l'amour et la vie et va suivre Franck en Europe, au Japon ...

Ce très bon roman est à  la fois agréable à lire pour l'histoire mais aussi intéressant puisqu'on y trouve des pages sur l'architecture moderne, le mouvement des femmes, les relations dans le couple, la culpabilité ....

Un très bon roman qui a reçu le prix Feminore Cooper de la meilleure fiction historique. Une histoire qui pourrait paraître fausse tellement elle est étonnante, et qui est pourtant véridique.

Un bon pavé pour les vacances.

Extrait : "Mamah,

A la suite de notre dernière conversation, c'est avec une certaine appréhension que je t'écris. L'absence de lettres de ta part joue clairement en ma défaveur, mais je crois que tes sentiments pour moi sont toujours les mêmes.Certaines choses sont restées en suspens la dernière fois que nous nous sommes vus et j'espère aujourd'hui dissiper les malentendu.

J'ai consacré tant d'énergie à me défaire des liens qui me retiennent ici que je n'ai peut-être pas semblé pleinement conscient de ta situation ni de tes hautes exigences spirituelles et intellectuelles. De fait, je n'ai jamais pensé que tu devais me "suivre" en Europe. Il n'est pas dans mes intentions de te séduire et de te pousser à te 'libérer". De toute manière, tu n'as pas cessé de me répéter que personne ne pouvait t'accorder ta liberté. C'est une liberté qui t'est intrinsèque, un mode de vie que tu t'es choisi.

Tu m'as parlé de ton désir de découvrir le talent personnel qui ferait chanter ton coeur. Si c'est l'écriture, comme tu l'as suggéré par le passé, peut-être pourrais-tu trouver l'inspiration en Europe?  (...)

Si tu décides de ne pas le faire, je ne te jugerai pas et n'en déduirai pas que tu as tourné le dos à ta liberté. je te respecte trop pour cela.

Je t'en prie, envoie-moi de tes nouvelles. Je pense à toi à chaque heure du jour.

t;Franck"