Livre lu dans le cadre du Blogoclub de Sylire et Lisa.Cette sélection me permet de lire des livres qui sortent de mon ordinaire. Ainsi, cette fois-ci, il fallait choisir un livre de Maurice Leblanc . Je pense que ma dernière lecture de cet auteur remonte à mon adolescence (donc il n'y a pas si longtemps ;_)) . (Oups, il semble que j'ai un mois d'avance, la lecture commune est pour le 1 er juin ...)

Dès le prologue, on n'a qu'une envie, tourner les pages, savoir .... on est plongé dans une atmosphère de mystères, de brume, d'intrigues et d'aventures. Une femme retrouve son fils au bout de 10 ans de mensonge, mais découvre un tueur ...

Et puis... ça devient plus long et cacophonique... le mystère s'épaissit avec des péripéties qui n'arrêtent pas et je me suis sentie un peu perdue. Ce roman est tout d'abord paru sous forme de feuilletons à partir de 1919.  Cela explique peut-être le nombre de rebondissements, mais quand on lit tout à la suite, c'est un peu lourd !

L'écriture est aussi assez ancienne ce qui rajoute au sentiment de pesanteur  "tout en priant, épuisée, harassée, dans un état de dépression nerveuse qui la rendait indifférente à tout, elle s'abandonna au sommeil".

 

Arrive enfin Arsène Lupin, que l'on n'attendait plus. Notre gentleman cambrioleur national arrive dans un sous marin de poche (!) et résout tous les mystères en un temps record !

Autant j'ai aimé le début de ce livre, me plongeant avec délice dans une intrigue palpitante, autant j'ai été de plus en plus déçue par la suite, l'arrivée d'un aspect fantastique n'arrangeant pas les affaires. Je préfère quand notre gentleman cambrioleur est plus dans la séduction et le cabotinage !

Ce livre, qui existe en film, vient de sortir en BD, et je sais que Joelle l'avait acheté lors du salon du livre de Rennes.