sermon sur la chute de Rome parution 08/2012 - 201 p.

Premier livre que je lis de cet auteur. 

On y suit l'évolution de deux enfants d'un village corse. L'un, Libero, est né dans le village et y a passé toute son enfance avant de faire des études à Paris. L'autre, Matthieu, vient passer toutes ses vacances sur la terre de ses ancêtres mais vit toute l'année à Paris.

Ces deux jeunes font des études de philosophie quand ils apprennent que le bar du village cherche un gestionnaire. Ils quittent tout pour se présenter et faire revivre ce lieu. Ils y reçoivent les hommes avec leurs faiblesses et leurs détresses. Les femmes sont là pour attirer les hommes avec leurs attraits. De fil en aiguille, leur réussite les éloigne du monde et les amène vers la chute.

Le récit est fragmenté, car en plus de suivre la vie de ces deux jeunes hommes, on suit la vie du grand-père et de la soeur de Matthieu.

L'écriture est très belle et foisonnante, mais il faut parfois s'accrocher parce que certaines phrases font  deux pages ! Il y a une belle maîtrise de la narration, malheureusement cela ne m'a pas aidé à ressentir de l'empathie pour les personnages.

J'avoue ne pas avoir réussi à faire le lien entre la philosophie et le roman (tout comme Sylire !) du coup j'ai un peu l'impression d'être passé à côté d'une partie du livre.

Donc, en résumé : mon peu d'empathie pour les personnages, les phrases à rallonge et certains développements dont je n'ai pas vu l'intérêt (l'histoire de la soeur ?), ne m'ont pas convaincu, même si j'ai aimé l'histoire !