quatre petits bouts de pain parution 03/2012 - 147 p

Lors du festival du livre de Rennes, nous avions assisté à une conférence avec cette auteure, qui était la marraine du salon. (Nous, c'est le groupe de bloggeurs qui se retrouvent tous les ans à cette manifestation)

Elle nous avait envoûté avec son enthousiasme, son sourire, la bonté qui émane d'elle, et son discours sur l'importance de trouver ce qu'il y a de meilleur dans l'homme. 

Juive Hongroise, elle a été déportée à 16 ans à Auschwitz-Birkenau en 1944 avec sa famille. Elle fut la seule à survivre. Elle refait sa vie en Belgique, enfoui son histoire au plus profond d'elle même. Mais un jour, malade, elle se dit qu'elle ne peut pas partir sans laisser une trace de ce qu'elle a vécu, et sans parler de cette femme mourante qui lui a donné quatre petits bouts de pain moisis pour l'aider à survivre. Elle a écrit un livre "les chemins du temps", paru en 1977.

Son premier livre était épuisé, et les éditions Albin Michel lui ont proposé de le rééditer en rajoutant toute une partie sur sa vie. Le nouveau livre est paru en mars 2012. 

La première partie du livre a donc été écrite en 1977. Ce sont des instantanés sur la vie du camps. Mais au lieu d'êtres des petits bouts de mort, ce sont plutôt des petits bouts de vie : si il n'y a pas d'arbre et d'oiseau à Auschwitz, il y a toujours les étoiles qu'aucun bourreau ne pourra leur enlever ... Il y a aussi les souvenirs, les regards d'esperance, les mains tendues, mais aussi la faim, la soif, la peur, l'épuisement, le désespoir ... mais toujours cette petite étincelle qui fait avancer et tenir.

La deuxième partie du livre "des ténèbres à la joie" a été écrite récemment. C'est une sorte de méditation venu de son expérience de témoin auprès des collégiens et lycéens et de ses discussions avec deux professeurs.

J'y ai retrouvé son discours lors de sa venue au festival "rue des livres", un message d'amour et d'espoir. Il a fallu ce deuxième temps pour éloigner la culpabilité d'être vivante. C'est un chemin de vie.

Là aussi des instantanés, des chapitres courts sur sa volonté de restaurer la dignité de l'homme, sa rencontre avec Dieu, les petits riens et les petits bonheurs du jour qui apportent de la joie et de l'espoir./

Un livre à lire et à relire.

Une belle leçon de vie. Après cela, impossible de s'apitoyer sur son sort. On cherche et on trouve du positif dans chaque journée.

Merci.

Extrait : "J'étais trop jeune, et je n'ai pas compris pourquoi nous étions condamnés à mort. De quoi étions nous coupables ?

Je n'ai pas compris la métamorphose des gens ; les uns transformés en bourreaux, d'autres en victimes. Comment cela a-t-il été possible ? Comment sommes-nous devenus des oubliés de l'humanité ? Comment se fait-il que personne ne s'intéressait à nous en dehors de nos tortionnaires ? Nous ramassions des morceaux de journaux trouvés par hasard et en cachette nous en dévorions les mots à la recherche d'un message pour nous. Comment se fait-il que nous n'ayons jamais rien reçu ?

On a volé des milliers de vies sous mes yeux et je marchais sans voir d'issue. Nos larmes dans un ciel sourd et muet est devenaient gris, lourd de colère et de peur. Comment cela a t-il été possible ?

Il existait aussi ceux qui avaient l'espoir dans le regard. Ces regards m'ont aidés à tenir debout. Aujourd'hui je vis, je réfléchis et, difficilement, j'écris, parce que plus je réfléchis, moins il m'est facile de répondre à toutes ces interrogations."