29 septembre 2013

Les poissons ne ferment pas les yeux, de De Lucca Erri

 parution 04/2013 - 128 p. - traduit de l'italien Un petit bijoux ce livre ! L'auteur à 10 ans. Il passe ses vacances d'été sur une île au large de Naples. C'est un enfant calme qui aime lire, faire des mots-croisés. Un enfant émotif qui se sent plus à l'aise avec les adultes qu'avec les enfants de son âge. Parfois il passe la nuit avec un pêcheur dans une barque. Il y gagne des cals aux mains et l'impression de grandir. Il se sent adulte dans sa tête et enfant dans son corps, pose un regard très mûr sur les hommes, la... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 06:54 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 septembre 2013

Glaz !

Le numéro 1 de Glaz est paru !   Comment ! Vous n'avez pas suivi sa création ?   C'est une revue littéraire collaborative dont Gwenaelle est la rédactrice en chef - directrice et  maquettiste. Une idée innovante et un beau projet mené à terme. Bravo !   Allez vite découvrir ce premier numéro ici.
Posté par Gambadou à 06:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 septembre 2013

L'âme chevillée au corps, Lerner Eve

 parution 07/2013 - 147 p Ce sont les éditions dialogues qui m'ont proposé ce livre de la rentrée. Ce livre est un hommage au langage de la mère de l'auteur. Celle-ci utilisait de nombreuses expressions populaires, certaines sont encore utilisées, d'autres sont perdues. Eve Lerner les a classée en fonction de leur utilisation ou leur famille : - les expressions liées à l'hygiène ou l'habit :  "propre comme un sous neuf", "y risque pas d'user le savon", "elle est foutue comme l'as de pique"  -les parties charnues des... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 06:47 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
22 septembre 2013

Impurs, de Vann David

 parution 02/2013 - 278 p. traduit de l'américain Quel livre ! Quelle tension ! A tel point que je n'ai pas pu finir ! J'avais déjà lu du même auteur "Sukkwan Island" qui m'avait marqué par sa noirceur et sa tension. Et bien, je crois que ce livre est encore plus sombre (si, si, c'est possible). Dans la chaleur d'un été en Californie on va suivre Galen, 22 ans, qui vit avec sa mère dans la maison familiale. Tous les jours, ils suivent une sorte de rite : thé avec petit sandwich, puis visite de la grand-mère qui perd la tête... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 05:23 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
19 septembre 2013

Et puis Paulette ... , de Constantine Barbara

J'avais beaucoup aimé, de la même auteure "Tom, petit Tom, tout petit homme", et j'avais besoin d'un livre "facile" pour faire une pause après Sorj Chalandon. Une amie m'avait recommandé ce livre il y a fort longtemps. Me voici donc plongée dans la vie campagnarde de Ferdinand. Depuis la mort de sa femme il y a une dizaine d'années et le départ de son fils il y a quelques semaines, il vit seul dans la grande ferme familiale. De fil en aiguille, il va proposer à plusieurs "anciens" comme lui de venir partager sa solitude. Puis... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 13:55 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 septembre 2013

Happy Birthday

Le 12 septembre 2006, j'ai ouvert ce blog, sans trop savoir si il allait perdurer ... sept ans après j'ai toujours autant de plaisir à partager mes lectures et à découvrir vos coups de coeur. Je suis beaucoup plus sereine qu'au début et j'ai pris du recul : je ne suis pas inquiète si je n'ai aucun post à mettre de manière régulière, je n'ai pas été voir les statistiques du nombre de visiteurs depuis au moins six mois, et j'ai même oublié ma date de bloganniversaire ! Bref, que du plaisir ! et même si tenir un blog est un tantinet... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 22:19 - - Commentaires [40] - Permalien [#]

15 septembre 2013

Le quatrième mur, de Sorj Chalandon

 parution 08/2013 - 325 p Livre de la rentrée - 3ème lu (challenge 1% rentrée littéraure de Hérisson) Après avoir rencontré l'auteur il y a deux ans lors d'un salon à Rennes, j'ai découvert ses livres et j'ai toujours été touchée par la douleur, la tension et la beauté que j'y trouvais. Apprenant que ce texte était habité par la pièce "Antigone" d'Anouilh, je ne pouvais que me précipiter, cette pièce étant un coup de coeur de toujours. Difficile de faire un résumé de ce livre si dense. Mais l'idée principale est de monter la... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 14:54 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2013

Moi, Félix 10 ans sans-papiers, de Cantin Marc

  parution poche 2012 - 138 p   Pour fuir la misère de la Côte-d’Ivoire, Félix et sa famille s’embarquent clandestinement pour Brest, où un oncle les héberge. Difficile pour Félix de rester enfermé dans l'appartement, avec la peur d'être expulsé. Dehors, il y a la haine et l'amitié. Un grand sentiment d'impuissance et d'injustice mais aussi la force de l'entraide. Beaucoup d'émotion dans ce petit livre où un enfant fait face à des problèmes de société et d'adulte. Où il faut apprendre très jeune à quitter sa patrie et... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 09:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 septembre 2013

L'Origine de la violence, de Humbert Fabrice

 parution 2009 - 341 p En allant accompagner un voyage de classe à Buchenwald, un jeune professeur de français est surpris par une photo ou un prisonnier ressemble étrangement à son père. Il décide de faire des recherches et va ainsi découvrir un secret de famille. A travers cette découverte, il va s'interroger sur la violence : celle qu'il ressent en lui, celle du nazisme, celle de la mort de ce prisonnier. Ça faisait longtemps que je voulais lire ce livre (j'ai tapé vivre ce livre, lapsus révélateur car on sent du vécu dans... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 05:14 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 septembre 2013

Retour aux mots sauvages, de Beinstingel Thierry

   parution 05/2010, 294 p. C'est un livre que j'avais noté il y a assez longtemps dans la LAL, après avoir lu des bonnes critiques sur vos blogs. Déambulant dans les allées de la bibliothèque, j'ai dégaine ma liste et trouvé celui-ci. J'ai tout de suite été happée par le rythme : des phrases courtes, ciselées. La répétition des noms pour appuyer une idée. Et puis bien sûr le thème de cet homme dont on ne connaît par le prénom qui, ancien électricien, a accepté un reclassement en tant que téléopérateurs pour éviter le... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 03:14 - - Commentaires [18] - Permalien [#]