la-derniere-fugitive parution 10/2013 - 373 p.

coup de coeur

J'ai toujours beaucoup aimé l'écriture de Tracy Chevalier qui nous emmène dans des lieux et des temps anciens, avec une grande facilité.

Cette fois-ci, nous suivons une jeune Quaker, Honor, en 1850. Partie d'Angleterre avec sa soeur fiancée à un américain, son chemin va être semé d'embuches. Arrivée dans l'Ohio, elle va découvrir une vie complètement différente de ce qu'elle connaissait avec une communauté et des villages qui sont en construction, un Nouveau Monde en devenir.

Mais surtout, le village ou elle habite est un lieu de passage des esclaves noirs qui fuient le sud pour se rendre au Canada. En tant que Quaker, on lui a toujours appris que tous les hommes étaient égaux et que nul ne devait être l'esclave d'un autre. Aider les fugitifs est pourtant dangereux, une loi stipulant que toute personne aidant un esclave en fuite est passible de prison et d'une forte amende. Vivre une vie calme de Quaker entourée de broderie, silence et prière, ou se lancer dans le mensonge pour sauver des vies, des sentiments contradictoires qui vont façonner la vie d'Honor.

Un très beau livre qui se lit d'une traite et qui est très bien documenté, non seulement sur la vie des Quaker, mais aussi sur le réseau d'entraide mis en place pour aider les esclaves à atteindre le Canada. C'est facile, agréable, entraînant. Peut-être un peu "cousu de fil blanc" mais quand on a un livre qu'on a envie de retrouver et qu'on ne veut pas lâcher, que demander de plus !