Le-bleu-est-une-couleur-chaude-couverture parution 03/2010 - 156 p.coup de coeur

Une bande dessinée qui m'attendait à la médiathèque. Depuis le temps que je voulais la lire. Bizarrement je ne suis pas attirée par l'adaptation au cinéma.

Les premières planches commencent avec la mort de Clémentine et un mot laissé à son amie, Emma, pour que celle-ci aille chez ses parents récupérer ses carnets intimes.

bleu-est-une-couleur-chaude,M112311

C'est à travers ces carnets intimes que l'on fait la connaissance de Clémentine. Elle a 15 ans et est en seconde littéraire. Ayant rendez-vous avec un garçon de terminale qui la drague, elle croise dans la rue Emma au bras de sa copine. Immédiatement un courant passe entre les deux. Mais quand Clémentine commence à rêver d'Emma la nuit, elle est affolée par ses rêves et ses pensées contre nature.

Questionnements sur le désir amoureux, la morale, l'amitié, l'homosexualité, la prise de risque, le regard des autres, l'acceptation de sa différence.

C'est très bien vu, très bien dessinée. Les dessins sont délicats, en noir et blanc au début, avec juste la touche de bleu pour les cheveux et les yeux d'Emma. La couleur n'arrive que dans les dernières pages, les dernières années de la vie de Clémentine. 

Il y a beaucoup de poésie et d'émotions. L'histoire est belle. On suit avec attention les doutes de Clémentine et d'Emma, leurs vies qui se dessinent.

Une très belle bande-dessinée bouleversante.

A partir de 15 ans.