fiugitives parution 2008 / 340 p. traduit de l'anglais

Dans le cadre du Blogoclub de Sylire et Lisa, nous avions une lecture commune autour de Alice Munro, prix Nobel de littérature en 2013, qui écrit principalement des nouvelles.

J'ai jeté mon dévolu sur "Fugitives" écrit en 2004, traduit en 2008 et qui regroupe huit nouvelles qui mettent en scène un départ, une fuite.

J'ai toujours un peu de mal avec les nouvelles, parce que je reste sur ma fin et du coup quand je passe de l'une à l'autre, je ne m'y retrouve pas, je suis obligée de retourner en arrière quand je reprends mon livre pour savoir de qui on parle (ou alors c'est moi qui ai une mémoire de poisson rouge ?). Mais une des histoires se poursuit sur trois nouvelles ce qui m'a permis de bien m'imprégner du personnage principal.

Même si ce genre littéraire n'a pas ma prédilection, je suis tombée sous le charme de l'écriture. C'est ciselée, fin. On va à l'essentiel sans fioriture.

Des femmes aux itinéraires cabossés qui plaquent tout ou qui passe à côté d'une vie. La fuite n'est pas vu comme un abandon mais au contraire comme une façon d'avancer, de se retrouver.

Un très belle écriture douce pour raconter des sentiments et des situations orageuses. Une infinie délicatesse pour rentre dans la psychologie des personnages. Bravo !