arrive un vagabond Parution 08/2012 - 319 p. traduit de l'anglais

Au cours de l'été 1948, dans un petit village de Virginie, arrive un homme seul : Charlie Beale. Dans son vieux pick-up se trouvent deux valises : une comprenant ses couteaux de boucher, une contenant de l'argent en liquide.

Charlie va s'intégrer dans le village en devenant adjoint au boucher, en entraînant les jeunes au base-ball, en s'occupant beaucoup de Sam, le fils de ses voisins, et en achetant une maison. Il va aussi tomber fou amoureux d'une jeune fille mariée de force à un vieux cynique. Le village ferme les yeux, accepte jusqu'à ce que ...

On sent dès le départ qu'il va se passer quelque chose. La tension va crescendo, que ce soit dans les relations que Charlie tisse avec Sam, dans l'amour qui s'épanouit entre Charlie et Sylvan, dans les prêches des pasteurs ...

Cela pourrait être une histoire banale d'amour, un peu ennuyante (et j'ai trouvé quelques longueurs), mais c'est très bien écrit, et il y a beaucoup plus que cette passion. Il y a la résignation des noirs qui habitent le village, et celle de Sylvan vendue à son mari. Il y a le monde de l'enfance de Sam, ses interrogations, ses perceptions, l'appel de la nature. Il ya a les rêveries d'une très jeune femme qui s'échappe grâce au cinéma. Et il y a aussi la vie en Amérique à cette époque. 

Un beau livre qui ne me satisfait pas complètement car il n'a pas répondu à toutes mes interrogations, notamment sur la provenance des richesses de Charlie... J'ai passé un bon moment de lecture mais ce n'est pas un livre qui m'a marqué ou qui me restera en mémoire ...

Une très belle découverte pour Aproposdelivres, un beau livre pour Constance. Enna a aussi beaucoup aimé. Grand prix des lectrices "ELLE" 2013.