la vie d'une autre parution Actes Sud 01/2007 - 341 p.  existe en poche - 

Marie à 25 ans, un nouveau travail, une vie insouciante et un nouvel amoureux, Pablo.

Mais quand elle se réveille de sa première nuit avec lui, tout a changé. Ou plutôt, 12 ans ont passé. La voilà mariée à Pablo, mère de trois enfants, au chômage depuis peu. 12 ans d'amnésie totale. Pour elle, sa rencontre avec Pablo ne date que de la veille.

Quel évènement a pu provoquer cette amnésie ? Quel était sa vie pendant ses 12 ans ? Comment passer du statut de jeune fille célibataire à mère de trois enfants en une nuit ? A qui doit-elle en parler ?

Marie va redécouvrir petit à petit la femme qu'elle est devenu.

Un beau roman sur l'évolution de l'amour et sur le couple. Pablo est dans une relation de 12 ans, Marie découvre son amoureux et est pleine d'attention. Est-ce-que l'amour peut durer. Comment faire pour garder cette étincelle des premiers moments, éviter l'usure.

Une écriture fluide. Juste une difficulté de lecture : certains dialogues sont présentés en paragraphe, sans mise à la ligne, avec juste des points entre les phrases. Du coup on a parfois du mal à savoir qui parle.

Le livre est sortit en film en 2011 (film de Sylvie Testud avec Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz).

Extrait : "Combien de fois vais-je me souvenir avec douleur de mes désirs d'autrefois qui me paraissent si peu conformes à ce que je vis aujourd'hui ? Je rêvais d'un couple idéal, sans cris ni déchirements "je t'aime jusqu'à la fin du monde, je t'aime pour toujours", des phrases que plus personne ne dit, des rêves que plus personne ne fait car ce n'est plus un idéal de s'aimer toute une vie...

"Je rêvais de voyage, de découvertes, à deux, à quatre, à cinq, je rêvais d'une vraie famille harmonieuse. Je rêvais que chacun invente l'amour pour l'autre, le veille comme un trésor. Je ne voulais pas oublier ce que sont les battements du coeur, l'attention, le regard sur l'autre, les surprises, l'intensité des corps. Tout ça, où l'avons nous perdu ?... A quel moment avons nous oublié que l'amour est un feu qu'il faut nourrir ?"