dieu-deteste parution 03/2014 - 276 p. - traduit de l'américain

J'avais lu des très bonnes critiques sur les blogs, alors j'étais toute contente de le trouver à la bibliothèque (j'ai eu un peu de mal à le trouver parce qu'il était classé dans les romans jeunes adultes).

Bon, je dois dire que je n'ai pas autant accroché que vous. Sans doute parce que le thème de deux ados en train de mourir d'un cancer au soin palliatif, je l'ai déjà lu récemment avec "nos étoiles contraires" et que du coup j'ai trouvé que c'était un peu du réchauffé...

Richard, 17 ans, et Sylvie, 15 ans, sont tous les deux en soin palliatif dans un hôpital de l'Hudson. Même si l'issue ne fait aucun doute, ils veulent faire des blagues de leurs âges, sortir pour Halloween, et surtout, surtout, ne pas mourir vierges.

Mais comment continuer à vivre sa vie quand on est coincé dans un hôpital avec une famille larmoyante et un corps qui devient de plus en plus faible ? 

C'est bien écrit, entraînant, drôle et émouvant, mais comme je l'ai dit plus haut, trop proche de ma lecture de "nos étoiles contraires".

Liliba, Antigone, Clara  Noukette... sont mes vils tentatrices.