chevrotine

J'hésitais un peu à lire ce live à la suite de la critique de Luocine qui l'avait trouvé bien mais "triste à en mourir".

Et bien j'ai été emportée par l'écriture, la tension qui monte. Pourtant, normalement, je n'aime pas les personnages qui ne prennent pas de décision et se laissent faire. Mais là j'ai ressenti une véritable empathie avec Alcide, qui ne sait plus comment s'en sortir.

Alcide est un ostréiculteur qui élève seul ses deux fils depuis la mort de sa femme. Lorsqu'il rencontre Laura, il pense que le bonheur et la joie vont revenir dans sa petite cabane de pêcheur. Mais c'est tout l'inverse. Après une période de pur bonheur, Laura commence à distiller son poison : elle fait le vide autour d'Alcide, lui fait vivre un enfer au quotidien, souffle le chaud et le froid, l'humilie, le provoque, le déconsidère. Jusqu'à la goutte d'eau ...

C'est Alcide qui parle. Il est âgé, doit subir une importante opération cardiaque. Avant, il veut laisser une lettre à sa fille. Lui expliquer qui était sa mère, quels liens les a unis, la lente destruction de leur couple, l'amour sans borne qu'il voue à ses enfants

Un livre tendre et violent à la fois, plein d'amour et d'intensité, et porté par une superbe écriture.

Clara a aimé.

Extrait : "Pendant ces années, Alcide Chapireau prit soin de ses garçons. Doucement, ils s'exercèrent à supporter l'absence de Nélie. A eux trois ils formèrent un petit continent occupé à fuir le chagrin. C'est ce continent que Laura, un jour de printemps, aborda de son rire impérieux. Ce fut un bel acte de piraterie."