les-douze-tribus-d-hattie Parution 10/2013 - 313 p.

Hattie est une jeune noire américaine qui a passé son enfance en Géorgie. Elle a quitté cette région en 1923 à la mort de son père. Avec sa mère et ses deux soeurs elles sont arrivées à Philadelphie et ont découvert une ville ou les noirs ne sont pas maltraités.

Mais à 17 ans Hattie se retrouve enceinte et épouse August, mettant de côté ses rêves de richesse et de liberté. Onze enfants vont naître de cette union.

Toute sa vie, Hattie est en colère : contre le sort, contre la misère, contre son mari, contre cette vie qu'elle subit.

Même entourée de toute sa tribue, Hattie est seule. Elle se bat pour maintenir ses enfants en vie, pour leur apporter le minimum vital, mais elle n'a pas avec eux d'élans de tendresse. Tout l'amour qu'elle a en elle est accaparé par la nécessité des les nourrir, les habiller, les élever.

C'est une femme sévère et irritable, insondable, froide. Une femme malheureuse qui accable ses enfants de punitions et met une distance avec eux. Pourtant elle est pleine d'amour mais a du mal à l'exprimer.

On suit tour à tour la vie des onze enfants. Un chapitre pour chacun d'entre eux, et c'est à travers leurs yeux que l'on découvre Hattie et les relations qu'elle a noué et ce qui les a construit, entre 1925 et 1980.

Un livre assez sombre et dramatique, plein d'émotions et de vie. Un premier roman bien maîtrisé ou le personnage complexe d'Hattie est très bien dressé. Celui d'une afro-américaine qui a fuit le sud ségrégationniste mais a passé sa vie à subir et faire face.

Un beau roman.