Danser-les-ombres parution 2015 - 256 p.

J'aime beaucoup cet auteur, la finesse de sa plume et sa capacité à décrire des sentiments, des émotions. Alors quand j'ai vu qu'il sortait un nouveau livre, j'ai craqué !

Comme souvent chez Laurent Gaudé c'est un livre très dense et très fort.

L'histoire débute à Jacmel, ville côtière située au sud de Port au Prince en janvier 2010. Lucine est vendeuse ambulante. Elle a quitté Port au Prince et ses études pour s'occuper de sa soeur cadette qui n'a pas toute sa raison. Alors que la chaleur écrase l'après-midi, un personnage, mi-homme mi-esprit vaudou s'arrête devant elle et la désigne. Commence alors un roman chorale où les personnages réels se mèlent aux croyances et au fantastique.

Dans une première partie, le décor se met en place. On suit un petit groupe de personnes composé d'anciens opposants politiques, de jeunes élèves infirmières, d'hommes et de femmes qui se cherchent et même d'un ancien tortionnaire sous Duvalier.

La deuxième partie est celle de la dévastation, du choc, des recherches. Par les failles de la terre les ombres des morts vont surgir et venir chercher les vivants.

Je me suis délectée de l'écriture et c'est un livre qui me restera en mémoire, mais j'ai été un peu déçue par quelques aspects : le nombre de personnages très (trop?) important qui fait que je m'y suis parfois perdue (surtout qu'ils ont des noms et des surnoms), le mélange entre l'histoire de la dictature / torture et l'histoire du séisme, un ton parfois un peu trop exalté. Donc, pas le meilleur de Laurent Gaudé selon moi, mais peut-être que j'en attendais trop... Cela ne m'enpêchera pas de courir acheter le prochain !