pays retrouvé parution 08/2014 - 131 p.

C'est un auteur que j'avais découvert lors du salon du livre de Rennes il y a quelques années, avec un petit livre qui m'avait beaucoup plu : "ripeur".

Dans ce roman, il s'est associé à Pierre Jourde qui fait les illustrations à la pointe sèche.

Le narrateur, quarante-huit ans, fils unique, vivant de l'air du temps "[...] dans un quotidien que j'occupais essentiellement à laisser passer le temps", vient de perdre son père. Le voilà donc orphelin, sa mère étant décédée quand il était jeune. Se pose alors la question de la succession de la ferme que gérait son père.

L'homme revient à la ferme pour tout ranger. Il y retrouve ses souvenirs d'enfance, les vêlages de nuit, la foire annuelle, la journée du lève-patates, les réunions de famille ... Il revient aussi sur l'histoire du hameau avec ses amitiés et ses clivages, l'arrivée des "jeunes" qui demandent une mise à jour du cadastre pour valider les limites des terrains quand les anciens géraient ça " au cul de la tonne à cidre une bolée à la main". Que faire de cette terre que son père aimait par dessus tout ? 

Ce plongeon dans son enfance et comme un second souffle, une nouvelle vie qu'il voit poindre. 

Beaucoup de charme dans ce livre où l'on retrouve des belles descriptions du monde rural. J'aurais aimé un peu plus de développement, je suis resté un peu sur ma fin mais c'est un un livre très agréable à lire.

Un grand plaisir de lecture pour Midola.