nos disparus parution 08/2014 - 539 p

Sam Simoneaux vit à la Nouvelle Orléans dans les années 20. Il a été élevé par son oncle après que sa famille ait été entièrement massacrée quand il avait six mois (première disparition). Marié, il a perdu son premier fils d'une fièvre (deuxième disparition).

Alors qu'il a un travail de chef d'étage dans un grand magasin, Lily, une petite fille qui faisait des courses avec ses parents, est kidnappée (troisième disparition).

Le roman tourne autour de la recherche de cette fillette. Sam, qui a perdu son travail au grand magasin, suit les parents de Lily pour essayer de la retrouver. Il est embauché comme troisième lieutenant sur le bateau à aubes qui organise des croisières sur le Mississipi, bateau sur lequel travaille les parents de Lily en tant que musicien et chanteuse.

On longe le fleuve en compagnie des passagers qui viennent y boire de du tord-boyaux de contrebande, se bagarrer et écouter la musique de jazz d'un orchestre blanc et d'un orchestre noir.

Un monde souvent violent et rustique mais ou se trouve des touches d'humanité.

Un livre sur l'héritage et la transmission des valeurs sur la vengeance et la culpabilité, tout cela sur fond de prohibition. Un récit dense avec des personnages justes et des paysages grandioses.