soudain parution 02/2008 - 2h30 d'écoute

Parce que parfois, on a besoin de lecture reposante et douce. Un conte philosophique très agréable, lu par Eric Ruf de la Comédie Française.

Dans un village entouré de forêts, les animaux ont disparu il y a longtemps, en une nuit. Les habitants en ont pris leur parti et refusent d'en parler aux enfants. Seules deux ou trois personnes continuent à les évoquer : la maîtresse qui montre aux enfants des images et imite les cris des animaux, le vieux pêcheur qui sculpte des animaux en bois, et la boulangère qui continue à laisser des miettes de pain sous les arbres.

Tous les habitants se barricadent chez eux à la nuit tombée, par peur de Nehi, le sorcier de la nuit qui a pris tous les animaux.

Matti et Maya, plus intrépides que les autres enfants, décident de percer le secret des animaux et partent dans la forêt.

Un très joli conte rempli de poésie sur la tolérance, l'acceptation de la différence, l'espoir, la paix, la rancoeur et la jalousie. Car si les animaux ont disparu c'est à cause de la méchanceté des hommes, et seul le pardon pourra les ramener.

A lire / écouter par les adultes et par les enfants.