au ervoir là haut parution 12/2015

J'avais beaucoup aimé le livre de Pierre Lemaitre et j'étais du coup assez curieuse de découvrir la BD qui en en a été tiré.

C'est une belle réalisation que j'ai trouvé conforme au livre.

au-revoir-lc3a0-haut-bd-planche-2

Ce roman parle de l'amité entre deux anciens soldats de la guerre 14-18, mais aussi de la cupidité d'un homme qui cherche par tous les moyens à devenir riche. Cela est très bien rendu dans cette BD.

L'homme à l'ambition démesuré est à la fois beau, charmeur et insupportable. Les deux anciens soldats sont bien croqués. Albert, simple soldat à la vie étriquée mais au grand coeur et Edouard, jeune homme issu d'une famille riche, fanfaron et espiègle que la guerre a mutilé. Gueule cassé, il ne veut pas retourner chez lui et va être pris en charge par Albert qui se sent redevable.

Très bien vus aussi les "seconds rôles" comme le père ou la soeur d'Edouard, mais surtout la petite fille qui habite dans la même cour que les deux anciens combattants et qui redonne vie à Edouard en le regardant sans appréhension et en ayant vers lui des gestes tendres.

Ce qui est moins bien rendu, et qui m'avait particulièrement intéressé dans le roman, c'est la façon dont les anciens soldats sont maltraités à leur retour. La société à envie de tourner la page de ces années difficiles. Ils survivent difficilement, ne reçoivent pas leur traitement d'anciens combattants, ne sont pas reconnus. 

Un autre aspect qui prend moins de place dans la BD que dans le roman c'est l'importance que la morphine à pris dans la vie d'Edouard. En perpétuelle souffrance, il a besoin de sa drogue et Albert doit ruser pour lui trouver sa dose.

Mais difficile de retranscrire un roman de plus de 600 pages dans une BD de quelques 170 pages.

Le rendu général est cependant très bon, et j'ai aimé me replonger dans cette histoire, avec des regards et des émotions fortes.