un enfant plein d'angoisse et très sage rentrée littéraire  parution 18/O8/2016 - 262 p.

Premier livre de la rentrée littéraire - Merci aux Editions Albin Michel.

Antoine est un jeune garçon de 14 ans qui s'élève tout seul. Sa mère, française, qu'il n'a pas vu depuis deux ans, est une "wonder woman" des affaires et n'a ni le temps ni l'envie de s'en occuper. Son père, anglais, l'a reconnu à la naissance mais n'a jamais cherché à le voir. Il grandit dans un pensionnat suisse et se retrouve à Chamonix, chez sa grand-mère maternelle, à chaque vacances.

- Parce que sa mère en a besoin pour arrondir un peu son image de femme de fer et montrer qu'elle est une bonne mère, une femme d'intérieur.

- Parce que son père, poussé par son avocat , se dit qu'il est peut-être temps de voir ce fils et de l'élever dans les bonnes traditions anglaises "l'appel du bar, des souliers, des automobiles, du tabac et des tailleurs".

- Voici Antoine pris entre deux feux. Et ce garçon si correct et lisse de l'exterieur, nous livre ses réflexions et ses attentes.

On suit non seulement les pensées d'Antoine, mais aussi celles de son père et de sa mère. Et on comprend comment, petit à petit, cette situation de quasi abandon à eu lieu. Finalement, il y a depuis plusieurs générations le même processus qui se reproduit, une difficulté à aimer ses enfants, et la volonté de ceux-ci de faire le mieux possible pour éblouir leurs parents.

L'auteur nous livre entre ces lignes une critique douce-amère de la société, du monde politique, de la famille et de ses névroses (même si celle-ci est assez loufoque).

C'est très ironique, plein d'humour mais quand même au fond assez tragique. 

Une lecture fluide et intéressante, décalée, mais qui ne me restera pas longtemps en mémoire.