Avant-que-naisse-la-foret parution 08/2016 - 224 p.

J'avais vu de très bonnes critiques sur les blogs, j'habite non loin de la Mayenne là ou se passe l'histoire ... alors quand j'ai vu qu'il était proposé dans la dernière opération Masse Critique de Babelio, j'ai sauté sur l'occasion ... et j'ai été heureuse que ma sélection soit validée.

Malheureusement, je suis passée à côté de ce livre.

La mère d'Albert, qui vivait en Mayenne dans la vieille demeure familiale entourée d'une forêt, vient de mourir. Albert se rend donc là-bas avec sa femme et sa fille pour organiser l'enterrement. Après l'incinération, Albert reste seul afin de ranger la maison et trouver une musique pour la célébration qui n'a toujours pas eu lieu.

Sa mère s'est battue pour garder la forêt, pour lui redonner de la valeur. Il s'y promène, s'y trouve bien, mais petit à petit la forêt va l'enfermer, le troubler. C'est comme un lieu hanté qui lui parle, un lieu où vivrait un ermite.

La maison aussi semble hantée. Il y entend des anciennes conversations, des pas ... 

Petit à petit, Albert est atteint de langueur. Il hésite, il ne prend pas de décision, il traîne. Et c'est là que j'ai décroché ! Le rythme suit la vie d'Albert, et c'est lent, très lent.

Et puis j'avoue que ce personnage qui ne prend pas de décision, ça a tendance à m'énerver ...

Donc déception, tant pis !