mauvaise filleEcouté en format audio - parution 02/2010

Un livre que je voulais lire depuis longtemps et que j'ai écouté à l'occasion de l'objectif PAL de novembre.

Au moment ou elle apprend qu'elle est enceinte, Louise suit aussi sa mère qui est en phase terminale d'un cancer.

Cette mère est une femme, ancienne mannequin, qui a du mal à s'intégrer à la société. Quand sa fille était jeune, elle ne s'en occupait pas, faisait des soirées déchaînées chez elle et laissait sa fille traîner entre alcool et drogue. Elle pouvait ne pas l'amener à l'école en cas de fatigue, la laisser faire les courses à 5 ans, lui demander de voler pour elle ... un mère qui n'a pas su s'occuper de sa fille malgré un amour et un attachement viscéral.

C'est son père qui a élevé Louise, son père qu'elle vénère, son père qui a toujours été là pour sa première femme, lui apportant le soutien matériel qui lui fait défaut.

Louise est admirative de la beauté de sa mère, de sa liberté de penser, de ses actions envers les pauvres. Elle ne lui en veut pas de tout ce qu'elle lui a fait subir dans son enfance.

Louise est démunie devant cette mère qui meurt devant elle alors qu'elle va donner la vie. Elle se sent coupable de ne pas l'avoir plus aimée, ressent de la tristesse et de la colère mais aussi de l'incompréhension face à cette situation.

Une confession émouvante sur la complicité et les difficultés de communication entre une mère et sa fille, sur la mort d'une mère et la vie qui continue. Cependant j'ai trouvé ça un peu long. Louise n'arrête pas de se plaindre et du coup cela devient assez rébarbatif. On comprend sa douleur et son écartèlement, mais tant de mauvaises consciences, c'est un peu lourd. Des beaux passages, mais un livre qui ne me restera pas en mémoire.

Extrait : "Je suis monstrueuse, je suis un maillon de la chaîne de la vie, ce remue-ménage dans mon ventre, maman est morte et je suis en train de devenir maman."