le dimanche des meres2

Parution 11/2016 - 141 p. Gallimard

Jane, qui est née avec le siècle, a vingt-quatre ans et est bonne dans une famille aristocrate de la campagne anglaise. Chaque année, les domestiques ont tous un jour de congé pour aller voir leur mère, c'est "le jour des mères". Orpheline, Jane profite de cette journée pour retrouver son amant, un jeune homme de bonne famille qui doit se marier quinze jours plus tard. Exceptionnellement, il la reçoit dans la demeure familiale vide en ce jour de congé, dans sa chambre. Leur relation dure depuis quelques années mais c'est la dernière fois qu'il pourront se voir.

Beaucoup de sensibilité dans ce court roman. Dans la rapport entre les deux amants, dans la sensualité de cette jeune domestique déambulant en tenue d'Eve dans la maison et dans la détresse de parents qui ont perdu leurs enfants lors de la première guerre mondiale.  

Intéressant aussi la vie des aristocrates anglais et de leurs domestiques dans les années 1925. C'est surannée comme j'aime ! Et moi qui suis toujours frustrée quand un livre se termine sur un mystère, j'ai aimé au contraire cette petite pointe d'incertitude sur le choix du jeune aristocrate.

Quelques petites longueurs qui n'enlevent rien au plaisir de la lecture.