la disparition

Comme de nombreux nazis, Josef Mengele (aussi appelé l'ange de la mort), médecin à Auschwitz,  a trouvé refuge en Amérique du Sud après s'être caché un temps dans une ferme en Allemagne après la guerre.

L'auteur revient sur tous les réseaux, les sympathisants, sa famille et la politique de nombreux pays d'Amérique du Sud qui lui permirent de vivre librement et d'échapper à un procès. Il nous expose aussi le travail des chasseurs de nazis et des services de renseignements du Mossad qui firent de lui un homme traqué.

C'est très intéressant de voir non seulement comment un homme aussi recherché peut échapper à la justice, mais aussi quels sont les arrangements diplomatiques et les choix gouvernementaux concernant la recherche des anciens nazis.

Le tout est écrit de manière fluide, avec des anecdotes et des réflexions romancées qui rendent le récit très vivant. Et même si le personnage principal est antipathique, véhément et amer, qu'il ne regrette rien et continu à soutenir le nazisme, le roman est agréable à lire et très intéressant.