19 janvier 2018

A lui, de Lise Aimeri

Mon papillon blanc Mon étoile filante Mon puits de jouvence. Un premier livre sous forme autobiographique. Un livre qui commence par le suicide du frère de 18 ans de Lise, pas gai me direz-vous.Oui, mais c'est ce qui suit qui est intéressant : le cheminement de cette terrible épreuve vers la lumière. Alors il y a la colère, la culpabilité, la façon qu'a chacun d'accepter, la douleur, le repli sur soi et enfin la thérapie qui permet de se libérer. Les premières pages sont dures. Le départ souhaité d'un jeune à qui, à priori,... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 05:12 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 janvier 2018

Marx et la poupée, de Maryam Madjidi

Maryam a six ans quand elle quitte l'Iran avec sa mère pour rejoindre son père réfugié politique en France. Nous sommes en 1986 et les parents de Myriam, communistes, doivent fuir leur pays. Arrive le moment de l'exil, d'une nouvelle culture, l'éloignement de sa famille, le rejet du persan avant, au contraire, de revenir à sa culture d'origine. On suit d'abord Maryam dans son enfance persane avec des parents communistes qui l'oblige à donner ses jouets et à ne rien garder pour elle. Un oncle en prison, des réunions clandestines, le... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 04:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 janvier 2018

Bakhita, de Véronique Olmi

Une enfant d'environ 7 ans se fait enlever de son village au Darfour. Nous sommes dans les années 1870. L'esclavage est aboli en Europe depuis presque 100 ans, mais pas dans cette région du Soudan. Le pays n'est pas stable, entre les Égyptiens qui ont conquis le Soudan en 1820 et un chef religieux "le Mahdi" qui lutte contre la domination égyptienne. Dans la première partie du livre (très dure), cette jeune fille qui, à la suite du choc de son enlèvement a oublié son nom et celui de son village et qui est rebaptisée "Bakhita" (la... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 06:09 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 janvier 2018

Les misérables, Takahiro Arai d'après Victor Hugo

C'est, je crois, la première fois que je présente un manga, cette lecture n'étant pas ce que je préfère. Mais là, j'ai découvert une adaptation des misérables de Victor Hugo très fidèle et avec des dessins attrayants qui reflètent bien les caractères des personnages Je ne vais pas revenir sur l'histoire mais plus m'attarder sur le graphisme et l'adaptation avec un auteur qui a su dynamiser ce récit du XIXème siècle  Jean Valjean est au départ représenté souvent sous les traits d'un lion qui a du mal à se... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 04:13 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 janvier 2018

La disparition de Josef Mengele, de Olivier Guez

Comme de nombreux nazis, Josef Mengele (aussi appelé l'ange de la mort), médecin à Auschwitz,  a trouvé refuge en Amérique du Sud après s'être caché un temps dans une ferme en Allemagne après la guerre. L'auteur revient sur tous les réseaux, les sympathisants, sa famille et la politique de nombreux pays d'Amérique du Sud qui lui permirent de vivre librement et d'échapper à un procès. Il nous expose aussi le travail des chasseurs de nazis et des services de renseignements du Mossad qui firent de lui un homme traqué. C'est très... [Lire la suite]
03 janvier 2018

Coups de cœur 2017

Voici la liste des livres lus en 2017 et beaucoup aimés. C'est une année assez riche en coup de coeur.   Dans la catégorie roman : Les cinq premiers (dans l'ordre de lecture) sont des premiers romans, preuve que la littérature a de beaux jours devant elle. - Celui qui va vers elle ne revient pas de Deen Shulem: un juif orthodoxe raconte son émancipation de sa communauté. Instructif, sensible et bien écrit. - No Home, de Yaa Gyasi: quatre générations issues d'une ghanéenne, trois siècles d'histoire entre esclavage et... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 21:16 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
03 janvier 2018

moi par mois, décembre

Commencer le mois avec une formation où tu apprends que l'inspection que tu as eu l'année dernière était "pour rien" et ne servira pas ton avancement puisqu'elle a eu lieu entre deux réformes - Grrrrr / quand les filles te stressent : l'une en faisant un aller-retour Paris-Rennes à 5 jours de ses partiels pour aller voir Star-Wars le jour de sa sortie avec des copains - l'autre en se trompant d'heure pour son oral blanc de bac français. Vive les enfants ! / we à Paris avec toute la famille pour fêter Noël en avance. Bisouthérapie avec... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 18:21 - - Commentaires [12] - Permalien [#]