le sel de nos larmes

Un livre adolescent (et adulte) que ma fille de 16 ans a lu avant moi et qu'elle m'a poussé à lire rapidement pour pouvoir en parler avec elle. Elle a découvert (et moi aussi) quelques évènements historiques que l'on ne soupçonnait pas. Je vais donc essayer d'en parler sans spoiler.

Encore un roman sur la seconde guerre mondiale me direz-vous. Oui et non ! Oui parce que le roman se passe en 1945, pendant la débâcle des allemands. Non parce que c'est un angle de vue que l'on a rarement sur cette période.

Nous sommes au Nord de la Pologne en hiver 45. Les Russes approchent. Ils ont déjà "repris" la Lituanie et la Prusse orientale. Sur leur passage, ce n'est que viols, tueries et débauches. Les allemands ont enfin autorisé l'évacuation des civils vers l'Allemagne. Pour ce faire, plusieurs solutions : par terre ou par mer. C'est l'opération "Hannibal"

Nous allons suivre un groupe d'une quinzaine de réfugiés qui cherchent à atteindre, comme des milliers d'autres, le port de Gotenhafen, au nord de la Pologne afin d'embarquer sur un bateau en direction de l'Allemagne. Parmi eux il y a Joanna, une infirmière d'une vingtaine d'années, un petit garçon perdu pris en charge par un vieux monsieur "le Poète cordonnier", Florian un jeune prussien mystérieux et Emilia, une jeune polonaise de 15 ans qui cache un lourd secret. Et puis il y a Alfred, jeune nazi fanatique limite schizophrène qui se prend pour le sauveur du monde et qui attend sur le bateau dans le port de Gotenhafen.

Qui va s'en sortir ? Pour aller où ? Quels secrets se cachent derrière les larmes et les objets personnels sauvés ? On se prend d'empathie pour toute cette petite troupe, on espère, on croise les doigts, on est crispé ... Bref, on vit le livre !

Un bon roman historique, parfois un peu "cliché" mais très intéressant. Chaque personne prend la parole tour à tour, nous offrant plusieurs points de vue et permettant à l'histoire de bien s'installer et avancer.

Commentaire de ma fille "mais comment se fait-il qu'on ne soit pas plus au courant de ce qui s'est passé ?"

A partir du lycée.