farrago

PAL

Depuis combien de temps était-il sur ma PAL celui-là ? Comment y est-il arrivé ? Mystère...

Homer vit dans un village paumé de Caroline du Nord, Farrago. Orphelin, ballotté entre plusieurs familles d'accueil, il est devenu le vagabond du village, qui fait des petits travaux et a développé une compétence particulière, celle de ne rien faire. Il a plusieurs amis : Duke qui vit sur la déchetterie, Elijah qui rêve de monter une forge, Fausto qui tient l'épicerie ou Ophélia qu'il va voir de temps en temps au bordel. Bien sûr il y a aussi le shérif qui lui court après de temps en temps pour des menus délits, le prêtre qui ne laisse pas la porte de son église ouverte la nuit ou le maire qui rêve de se faire réélire.

Nous allons suivre les pensées d'Homer, ses aventures, ses tribulations, ses rencontres, tout ceci formant une odyssée enlevée et foutraque.

Bien plus philosophique que ce que l'on pourrait croire, ce récit nous amène sur la pente de l'amour, de l'amitié, du pardon et de la naïveté.

Un roman que j'ai beaucoup aimé au début puis qui m'a lassé malgré les multiples rebondissements . J'ai lu la fin en diagonale.

Farrago a gagné le Prix Goncourt des lycéens en 2003. 

Et hop, sur mon objectif PAL ! 

Extrait : 

"- Il faut qu'il reste au moins un Noir pour que les Blancs sachent encore qu'ils sont blancs.

- Ca sera peut-être toi j'ai dit.

- Non merci. Ils seraient foutus de m'élire Président.

- Pourquoi veux-tu qu'ils fassent ça ?

- Parce que les Blancs aiment bien les Noirs au cas par cas. Un Noir, ça va. Deux Noirs, ils commencent déjà à s'inquiéter. Mais un seul Noir, ils aiment bien, comme ça ils peuvent à la fois se sentir blancs et se sentir honnêtes sans avoir peur qu'on leur pique leur place. Il suffit de voir au cinéma. A la Maison Blanche aussi ils doivent avoir leur Noir de service. Par contre, s'il ne reste plus qu'un seul Noir sur tout le territoire, il deviendra forcément Président du pays, puisqu'il ne peut y avoir qu'un Président.

- C'est juste, j'ai dit, tout en ayant l'impression d'avoir perdu le fil. Alors les Noirs ne seront à égalité avec les Blancs que le jour où tous les Noirs seront devenus blancs, sauf un, qu'on nommera Président.

- En attendant allume le réchaud.

- Sauf si tout le monde veut devenir noir comme le Président, j'ai dit, en craquant une allumette, tous les Blancs deviendront noirs, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un Blanc."