le roi chocolat

C'est une collègue qui m'a conseillé ce livre, pour l'histoire et l'écriture. Merci Stéphanie.

L'auteur revient sur le destin mouvementé et romancé de son arrière-grand-père, l'inventeur du Banania. Au départ journaliste mondain, il part en Amérique du Sud en 1910 couvrir l'ouverture d'un opéra à Buenos Aires. Son voyage va être très mouvementé, notamment avec la révolution mexicaine qui se prépare . Coincé dans un petite village, on va lui faire boire un breuvage requinquant à base de farine de banane, de céréales pilées, de cacao et de sucre. Rentré en France après moult péripéties, il décide pour l'anniversaire de son fils de recréer cette boisson. Devant l'engouement de ses proches, il se lance dans la production de ce breuvage qu'il appelle : Banania.

Pendant la première guerre mondiale, il va apporter des caisses de sa poudre aux soldats coincés dans les tranchées. C'est là qu'il aurait rencontré un tirailleur sénégalais qui se serait exclamé "Y'a bon !".

Très bon concepteur mais piètre gestionnaire, il va être aveuglé par sa nouvelle vie mondaine et se faire flouer par un associé.

Non seulement il y a plein d'aventures en Amérique du Sud, la rencontre avec des trafiquants d'arme, la rencontre avec des révolutionnaires et l'amour de trois indiennes ... mais il y a aussi toute la vie en Europe, la révolution industrielle, la vie mondaine, la montée de l'antisémitisme, les prémices de la guerre, la passion.

J'ai aimé aussi l'écriture de l'auteur, fine et légèrement désuète, assez descriptive.

Un parcours rocambolesque et romanesque. Une lecture vivifiante et intéressante.

Extrait : "...jamais il n'avait approché de si près un monde où la fortune sans racine et le luxe sans alibi s'harmonisaient avec un tel naturel. Jamais non plus il n'avait côtoyé un cercle aussi étroit où la frivolité était une nécessité, le cynisme une élégance et l'insouciance un rempart contre les laideurs de l'existence"