la brodeuse de winchester paru en juin 2020

J'aime toujours autant découvrir le nouveau Tracy Chevalier, savoir où ils va nous faire voyager, ce qu'il va nous apprendre.

Dans celui-ci, nous allons suivre la vie de Violet, dactylo de trente-huit ans, célibataire depuis que son fiancé est mort dans les tranchées, qui vivote à Winchester. Un peu par hasard, elle va rentrer dans le cercle des brodeuses de la cathédrale. Ces femmes ont pour mission de broder les agenouilloirs qui vont égayer et réchauffer les fidèles. Plus qu'un loisirs, c'est un petit univers de femmes qui peuvent faire parler leur créativité tout en se retrouvant entre elles. Violet va aussi découvrir l'univers au contraire très masculin des sonneurs de cloches. Le tout, sur fond de montée du nazisme en Allemagne.

Il y a beaucoup de thèmes liés au féminisme abordés dans ce roman :

- la place des femmes célibataires, des filles-mères, des homosexuelles

- les devoirs des filles vis à vis de leur mère

- le travail des femmes sous-payés et sous- évalués

Il y a aussi, comme souvent dans les romans de Tracy Chevalier, un travail documentaire très intéressant qui nous permet de découvrir le milieu de la tapisserie mais aussi celui des soneurs de cloches. De même, je trouve que l'écriture de l'auteure correspond bien aux sentiments de Violet, tour à tour seule, triste et pleine de volonté de s'en sortir.

Et pourtant ... il m'a manqué un petit quelque chose, un dynamisme, une intrigue plus puissante. J'ai trouvé quelques longueurs, et même si j'ai passé un bon moment de lecture, ce n'est pas mon préféré de l'auteure.