la petite dernière

Une jeune fille prénommée Fatima nous livre, dans un monologue, un questionnement sur son identité. 

Son identité en tant que femme, musulmane, française d'origine algérienne, banlieusarde, petite dernière après trois filles, asthmatique, adolescente perturbée et homosexuelle.

C'est une jeune femme en recherche de stabilité tiraillée entre deux cultures, entre la religion et la sexualité, la vie en banlieue et les études à Paris...

Chaque chapitre commence par les mêmes mots : Je m'appelle Fatima, comme un leitmotiv.

Les chapitres sont courts, les phrases rythmées et nerveuses. Cela donne un tempo dynamique qui répond à ses conflits intérieurs. Tous ses fragments de vie d'enfance, d'adolescence et de recherche de soi permettent petit à petit de rassembler les pièces du puzzle qu'est sa vie.

Un livre sincère sur la complexité de l'identité. Une belle lecture.

Extraits :

"Je m'appelle Fatima.
Je cherche une stabilité.
Parce que c'est difficile d'être toujours à côté, à côté des autres, jamais avec eux, à côté de sa vie, à côté de la plaque."

"Je suis une menteuse, une pécheresse. Adolescente, je suis une élève instable. adulte, je suis hyper-inadaptée. J’écris des histoires pour éviter de vivre la mienne. J’ai fait quatre ans de thérapie. C’est ma plus longue relation."