le camping de la mort

Ce n'est pas mon genre littéraire de prédilection, mais il faut savoir sortir des sentiers battus, et les élèves adorent avoir peur !  Alors je me suis inscrite pour ce livre au Masse Critique Babelio et j'ai eu la chance de le recevoir.

Quatre copains d'enfance (3 garçons et 1 fille), décident, avec l'accord de leurs parents, de fêter le début des grandes vacances en allant camper une nuit dans la forêt attenante au village. La seule contrainte, emmener Aymeric, le petit frère de la fille, qui, avec ses 10 ans et ses dessins bizarres, est loin de leurs 13 ans et leurs esprits d'aventure.

Les voilà lancés, vélos et marche à pieds, pour se retrouver au coeur de la forêt. Deux tentes montées, un feu, un dîner improvisé, tout semble se passer au mieux. Mais au milieu de la nuit, un cri déchire l'air. Juliette, tétanisée, en sang, a été attaquée par un monstre sorti des abîmes et Tom a disparu. Et si le Gobemouche qu'Aymeric avait dessiné avait pris vie ?

Frissons garantis dans ce court roman où l'on retrouve des phénomènes étranges, une traque la nuit, une forêt hantée, une pie borgne ...

L'intrigue est bien menée, l'angoisse et  la tension vont en s'intensifiant petit à petit.

Une fin ouverte qui peut en frustrer certains mais qui tombe fort à propos, et qui relance toute l'histoire. Mon seul bémol est que l'on a aucune explication aux phénomènes qui se passent.

Je sens que ça va plaire aux sixièmes ! 

Extrait : "Je ne pouvais plus bouger, et un murmure affolé souffla dans mon crâne que ça valait mieux, parce qu'il ne fallait pas bouger. Je fixai l'oiseau, qui sautilla sur la branche pour se rapprocher. Il y avait du blanc sur l'oiseau. Un pie, souffla le murmure. C'est une pie. Et tu peux rien voir parce que c'est la nuit, mais on parie combien que cette pie n'a qu'un œil, qu'elle a l'aile cassée... ?"