rien n'est noir

Frida Khalo est une artiste dont j'ai découvert les peintures il y a seulement quelques années, et l'histoire qui va avec. Du coup j'étais contente de me plonger dans cette biographie afin de mieux connaître cette artiste peintre.

frida

Frida est née au Mexique en 1907. Atteinte de polio dans sa jeunesse, elle boite, mais c'est surtout un accident de bus qui va détruire son corps alors qu'elle a 20 ans. Colonne vertébrale fracturée, clavicule, côtes, jambes droites et bassin brisés, abdomen et vagin transpercés. Pourtant, trois mois après l'accident, Frida refait ses premiers pas. Si elle va réussir à revivre, son corps portera toute sa vie les stigmates de cet accident.

Et Frida, qui a vu la mort de si près, veut vivre. La voilà qui change d'orientation et qui décide de se diriger vers la peinture. Souvent obligée d'être alitée, elle va peindre de nombreux autoportraits, demandant à ce qu'un miroir soit placé au-dessus de son lit. Elle va aussi s'inscrire au Parti Communiste et s'intéresse à l'émancipation des femmes. Elle veut être libre.

frida et diego 0

La grande rencontre qui va changer sa vie, outre l'accident, c'est celle qu'elle a avec le peintre Diego Rivera. Cet artiste, spécialisé dans les fresques murales, est un homme ventripotent, éléphantesque, coureur de jupons, déjà deux fois divorcés, et plus âgé qu'elle d'une vingtaine d'années. Elle va tomber amoureuse, une passion violente qui la submerge et l'ensorcelle. Les voilà mariés. Le couple se déchire, se trompe mutuellement, se retrouve, se comprend, se déchire. C'est un tourbillon de vie, de couleurs, de soirées, d'amour et d'amitiés.

Une vie effrénée, passionnée et déchirante. Une vie de démesure.

Le langage de Claire Berest retranscrit à merveille cette dualité entre la souffrance du corps et des tromperies, et la volonté de vivre pleinement. Frida est une femme qui jure, qui boit, qui embrasse et couche mais aussi une femme qui aime et souffre. L'écriture dynamique rend bien l'humour incisif et la verve fougueuse de cette artiste.

Extrait : "Toute occasion est bonne pour faire une fête de fin du monde, alors, pour le mariage d'une paire si mal assortie, les âmes redoublent d'imagination. C'est carnaval. Frida danse. Elle gèle ses douleurs avec l'alcool pour donner à son corps l'illusion et l'élan d'être neuf, elle veut danser pour son mariage, elle flirte avec les hommes, baisers biscuits, chatouille Diego en passant lance des défis à la cantonade, elle se donne un fièvre, elle veut faire joujou, reine de théâtre, elle prend toute cette agitation comme on amasse pour plus tard, elle a tellement manqué de bruit les longs mois couchée à attendre que le squelette se recouse, alors elle en veut plus, de guitares, de pétards, de gloussements et de chants, la presque totalité des femmes présents ont couché avec Diego, c'est comme ça, c'est le poème de son mari, même Lupe est venue, la dernière épouse, qui balade ses yeux d'un vert étiolé sur cette fête impie, et qui se dirige tout droit vers Frida."