09 juin 2008

La vie rêvée des plantes, de Seung-U Lee

parution 06/2007, 300 p, traduit du Coréen Très étrange ce livre, à moitié roman, à moitié conte. Une belle écriture poétique, un plein d'amour, de tendresse mais aussi de violence psychologique. Kihyon, frère cadet d'une famille de Corée du Sud, à un tempérament indépendant. Il fugue, vit de petits boulots. Son frère aîné, sur lequel repose beaucoup d'espoir, a perdu ses deux jambes lors de son service. Il vit depuis déprimé, sans avenir. Les chemins des deux frères vont se retrouver, sur fond de secret de famille, d'un amour... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 21:45 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

29 mai 2008

Partir, de Ben Jelloun Tahar

Partir, c'est l'obsession de plusieurs jeunes marocains. Rejoindre l'Espagne si proche, ou la France... Vivre enfin... Azel, Kenza, Malika, Soumaya, Siham, Noureddine... tous ont la même envie. Mais comment y parvenir ? Par bateau clandestin au risque de finir noyé?, par mariage blanc ? en vendant son corps ? Peu de solutions "légales" s'offrent à eux. Ils vont tous essayer, certains vont y arriver, d'autres vont y laisser leur peau. Mais pour ceux qui y arrivent, n'ont ils pas perdu leur âme dans cet exil... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 20:13 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
28 avril 2008

Un enfant de l'amour, de Lessing Doris

    Deuxième livre que je lis de cette auteure (après Vaincue par la brousse, son premier roman, qui fut un coup de coeur), et j’ai retrouvé avec plaisir son écriture fluide et riche. Doris Lessing va nous raconter la vie de James, jeune anglais rêveur sans avenir, pendant la guerre 39-40. Il va être envoyé avec son régiment en Inde. Long voyage en bateau, ennui, maladie, chaleur… et lors d’une escale au Cap, il va rencontrer pendant quelques jours une jeune femme en mal d’amour.... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 08:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
05 avril 2008

La physique des catastrophes, de Pessl Marisha

07/2007 - 600 p Difficile de parler de ce livre.. Je n'ai pas été hyper déçue, comme Goelen qui a craqué avant la fin, je n'ai pas été hyper enthousiaste, comme nombreuses de mes amies qui m'ont donné envie de le lire, mais c'est un livre qui marque par l'originalité de son écriture. Bleue Van Meer, 16 ans, enfant américaine surdouée est élevée par un père universitaire fantasque. Il l'élève dans les livres, et ses seuls références se trouvent dans les pages des nombreuses lectures qui parsèment sa vie. Une vie... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 12:33 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
16 mars 2008

Battement d'ailes, de Agus Milena

parution 02/2008 - 155 p - traduit de l'italien J'avais beaucoup aimé "Mal de pierre" et j'avais hâte de retrouver l'écriture de cette écrivain. J'ai été un peu déçue au début, je trouvais le texte plat et j'étais gênée par l'écriture qui est celle d'une petite fille de 10 ans puisque ce livre est en fait son journal intime... et puis, la magie a opérée et je me suis retrouvée prise par ce livre, par ce texte, et surtout par une ambiance particulière, une folie douce... Comme dans Mal de Pierre, aucun prénom n'est... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 20:36 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
02 mars 2008

Vaincue par la brousse, de Lessing Doris

écrit en 1950, parution en déc 2007 Doris Lessing a reçu le prix Nobel de Littérature cette année.  Le comité Nobel a choisi de récompenser "la conteuse épique de l'expérience féminine, qui avec scepticisme, ardeur et une force visionnaire scrute une civilisation divisée". Elle a vécu une partie de son enfance en Rhodésie ou sa famille y cultive du maïs. En constante opposition avec sa mère, elle quitte rapidement l'école, et, à quinze ans, se trouve un emploi d'aide-soignante. A 36 ans, ne supportant plus... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 19:51 - - Commentaires [28] - Permalien [#]

03 février 2008

Cochon d'Allemand, de Romer Knud

parution 07/2007 - 183 p - traduit du danois Knud est né au Danemark en 1960, dans une petite ville sans attrait et sans problème. Seul soucis, et de taille : la mère de Knud est allemande. Or au Danemark après guerre, la rancoeur contre les allemands est très forte. Knud va toute son enfance être traité de "cochon d'Allemand" et voir sa mère injuriée par la parole et les actes. Il verra ses cadeaux d'anniversaire régulièrement détruits par les bandes du quartiers, il sera régulièrement brutalisé, maltraité. ... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 17:56 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
23 janvier 2008

Zoli, de McCann Colum

parution 07/2007 - 325 p - traduit de l'anglais On est en 2003, en Italie. Zoli, tzigane tchécoslovaque de 70 ans, parle (ou écrit?) à sa fille . Elle lui raconte sa vie, son enfance en Tchécoslovaquie pendant la guerre 39-40, quand son peuple était poursuivi par les fascistes. C'est eux qui ont tué toute sa famille. Elle a été élevé par son grand père, fervent communiste. Elle nous fait connaître la vie de cette communauté, ses coutumes, son histoire. Une des coutumes de ce peuple c'est le langage parlé, pas d'écrit. Or Zoli,... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 22:23 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
18 janvier 2008

Le lièvre de Vatanen, de Paasilinna Arto

écrit en 1975 , traduit du finnois Un livre rafraîchissant et nature. Vatanen, journaliste, va radicalement changer de vie à la suite d'un incident : un lièvre qui se fait renverser par sa voiture. Il va, avec lui, retrouver la nature, la liberté . Derrière l'humour de chaque chapitre se cache une morale. Un livre très agréable à lire, plein de sensibilité. Et pourtant je n'ai pas été émerveillée, il m'a manqué un petit truc... Peut-être en attendais-je trop après toutes les critiques positives lues sur les blogs..... Ce... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 14:25 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
14 janvier 2008

Le pavillon des cancereux, de Soljenitsyne Alexandre

parution 1974 (en poche 2005) , traduit du russe. Cuné avait parlé de chef d'oeuvre, alors, malgré le titre peu engageant, malgré l'auteur que je pensais trop ardu pour moi, malgré le thème pas gai, je me suis lancée. Bon, j'ai mis du temps à le lire mais je n'ai pas été déçue. Ce livre est tiré d'une partie de la vie de Soljenitsyne : en 1955, au début de la déstalinisation, Alexandre Soljenitsyne est exilé dans un village du Kazakhstan, après huit ans de "goulag". Il apprend alors qu'il est atteint d'un cancer.... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 20:18 - - Commentaires [25] - Permalien [#]