03 mai 2007

A la vitesse de la lumière, de Cercas Javier

parution 09/2006 - 285 p A la fin de ses études à Barcelone, un jeune homme qui veut devenir écrivain part aux Etats Unis afin de donner des cours dans une université. Il va se lier d'amitié avec un autre professeur, Rodney, ancien du Viêtnam. Ils se retrouvent chaque jour pour parler de tout et de rien. Jusqu'au jour ou Rodney disparait sans laisser d'adresse, les séquelles du Viêtnam le poussant à fuir. De retour à Barcelone, le jeune homme écrit des livres, arrive le succès et ses excès, jusqu'à ce que Rodney... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 22:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 avril 2007

Mal de pierres, de Agus Milena

parution 01/2007 - 128 p Je l'avais noté à la suite des commentaires de Clarabel et Cuné . Je ne regrette pas de l'avoir lu, c'est un petit livre calme et poétique, mais je suis restée un peu sur ma faim... j'aurais souhaité plus (de quoi, je ne sais pas) mais juste au moment ou je me sentais bien dans le livre, il se terminait... Je crois que je vais le relire pour mieux le savourer... Une petite fille nous raconte l'histoire de sa grand-mère : nous sommes à la fin de la seconde guerre mondiale, en Sardaigne. Une jeune femme... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 21:54 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
05 avril 2007

Les yeux jaunes des crocodiles, de Pancol Katherine

parution 03/2006, existe en poche Etant en vacances et ayant envie de « décompresser », je me suis lancée dans la lecture de ce livre qualifiée par mes copines de « roman de plage ». Et le qualificatif est le bon !!! Un roman très romancé, pas très bien écrit, mais qui donne envie de se replonger dedans. De l’amour, des trahisons, des mensonges, un suspense… tout y est… Les personnages sont émouvants, l’intrigue pas mal mené… c’est un roman que j’ai eu plaisir à lire mais qui ne restera pas dans les annales..  ... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 19:46 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
26 mars 2007

La vie aux aguets, de Boyd William

parution 02/2007 - 330 p Et bien non, je n'y arrive pas, ce style de littérature anglaise m'ennuie profondément. Et à chaque fois je me laisse prendre devant les bonnes critiques. Je me dis "ce n'est pas possible, tu passes à côté de quelque chose, William Boyd quand même..." alors je lis, je m'ennuie, je continue, je m'ennuie toujours.... et je finis par craquer !!! C'est l'histoire de deux femmes : la fille qui vit une vie "pépère" en Angleterre l'été 1976, et la mère qui lui apprend, par petite dose,... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 14:02 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
20 mars 2007

Le mec de la tombe d'à côté, de Katarina Mazetti

parution 06/2006 - 250 p - traduit du suédois C'est un titre assez ... original... et je n'aurais sûrement pas jeté mon dévolu sur lui sans les critiques élogieuses de nombreuses bloggeuses.... Désirée et Benny vont se rencontrer, dans un cimetière. Et il fallait bien ce lieu pour les réunir, car mis à part le deuil d'un être proche, rien ne les rapproche. Elle est bibliothécaire, citadine, amoureuse de livres, d'opéras et d'une déco aseptisée. Il est fermier, sent l'étable, travaille 18h par jour avec ses vaches et vit... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 07:10 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
25 février 2007

Sans sang, de Alessandro Baricco

parution janvier 2003, 110 p Une écriture acérée, des phrases courtes, des émotions à nues... j'ai beaucoup aimé ce petit roman d'Alessandro Barrico. Difficile d'en révéler le sujet sans dévoiler la trame. Juste le début : Dans une maison perdue au fin fond de la campagne, une petite fille assiste impuissante à la tuerie de son père et de son frère.... Un court roman très juste. J'ai été un peu déboussolée par la fin, mais après réflexion je me suis dit qu'elle était magnifique.... A lire (mais à ne pas comparer avec... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 22:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

24 février 2007

Terre des Oublis, de Duong Thu Huong

parution 07/2006 - 800 p     Ce roman traduit du vietnamien nous fait plonger dans l’après-guerre de ce pays. Miên c’est mariée avec Bôn juste avant la guerre. Elle n'a vécu avec lui que quelques nuits, a appris sa mort peu de temps après, et à refait sa vie avec Hoan. Ils ont un fils et vivent heureux. Hoan est l’homme le plus riche du hameau. Il est respecté, doux, plein d’amour pour Miên. Mais un jour, après 15 ans d’absence, Bôn revient. Il n’est plus que l’ombre de lui-même... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 23:47 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 janvier 2007

Vu d'ici, de Brian Keith Jackson

parution 2001 Dans une famille noire du Mississipi, une femme enceinte de son 6ème enfants parle avec son bébé à naître, et c'est cette petite fille dans le ventre qui est la narratrice du roman.. La vie est rude. Son mari a décidé de donner le bébé à sa soeur et son beau-frère qui n'arrivent pas à en concevoir. Anna, la mère, tient bon, partagée entre l'amour, l'espoir et la résignation. Une histoire simple et belle, dans laquelle l'émotion est toujours à fleur de ligne, et qui se lit d'une traite. A découvrir. ... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 13:08 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
09 janvier 2007

Hôtel Bristol New York N.Y., de Michel Tremblay

Combien de fois ai-je eu l'occasion de lire des critiques de cet auteur québécois! Une véritable madone des blogs littéraires... Un livre d'occasion a fait le larron, et me voici lecteur d'un court roman, ou plutôt d'une longue lettre d'un dramaturge a son camarade et ami psychanalyste qui a pris une année sabbatique à Paris. Genre épistolaire donc, mais dans un sens seulement, il n'y aura pas de réponse, meme si le destinataire reste bien présent au fil des pages, puisqu'il est mis en scène dans la lettre elle-même. Isolé... [Lire la suite]
Posté par Bebebook à 06:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 décembre 2006

LA BALLADE D'IZA de Magda Szabo

  parution 01/2005    Ce livre m’a profondément touché. C’est le premier livre que je lis de cette auteur hongroise, et sans doute pas le dernier. L’écriture est superbe, simple et intime. Les sentiments et émotions sont  retenus. Les relations entre une mère et sa fille qui s’aiment sans arriver à communiquer sont décrites de manières subtiles. Elle ne porte pas de jugement. A nous de réfléchir sur cette histoire ou chaque personnage cherche à faire plaisir à l’autre sans... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 08:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]