14 novembre 2008

Lacrimosa, de Jauffret Régis

Parution 05/2008 – 220 p J’ai été très émue par ce livre qui m’avait pourtant énervé dans les 50 premières pages… L’auteur écrit des lettres à Charlotte, amour éphémère qui s’est pendue le 21 mars 2007. Et Charlotte lui répond de l’au-delà. Je n’ai donc pas aimé les 50 premières pages, l’auteur délirant dans ses lettres, écrivant une vie pleine de rêve ou Charlotte serait sauvée, refusant le réel. C’est Charlotte qui le remet dans le vrai, lui demandant d’écrire : « Tu mens, tu mens... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 06:56 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

23 octobre 2008

Ker Violette, de Fougeray Karine

parution 02/2008 - 256 p Et bien j'ai été un peu déçue par ce livre pourtant si apprécié sur les différents blogs comme Clarabel,  Lily,  Laure ... On y suit les déambulations de Clara, jeune femme perdue qui est à la recherche d'un cheval. Elle arrive dans un village de Bretagne et va rencontrer deux personnages qui vont la marquer : Felix, marin-pêcheur-peintre- qui va ouvrir les yeux sur sa vie en tombant éperdument amoureux, et Violette, vieille femme qui vit seule depuis la mort de son mari quand elle était... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 21:32 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
09 octobre 2008

Qui touche à mon corps, je le tue, de Goby Valentine

parution 05/2008 - 135 p C'est un petit livre (petit mais dense !) qui reprend une page sombre de l'histoire : celle de Marie Louise Giraud, faiseuse d'anges, qui sera guillotinée par le bourreau Jules-Henri Desfourneaux, pour l'exemple, en juillet 1943. C'est une des dernières femmes guillotinées en France. Le livre se passe en une journée et une nuit : celle du 29 juillet 1943. Il y a tout d'abord Lucie L. jeune femme en train d'avorter, seule chez elle. Pour comprendre son geste, on plonge dans son enfance. Elle est... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 06:25 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
07 octobre 2008

This is not a love song, de Blondel Jean-Philippe

parution 08/2007 - 210 p Sommes-nous responsables de ceux que nous avons aimés, une fois que nous les avons quittés ? C'est le thème principal de ce livre. Vincent, la quarantaine, revient en France dans son village d'enfance pour une semaine. Il a fait sa vie en Angleterre, loin de son passé de "looser". Marié, deux enfants, "self made man" avec une entreprise en pleine évolution, tout lui sourit. Il ne revient en France qu'en de très rares occasions, et jamais chez ses parents. C'est sa femme qui le... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 22:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
03 octobre 2008

Où on va papa?, de Fournier Jean-Louis

parution 08/2008 - 155 p Il passait à Rennes... je m'étais promis de ne plus faire d'achat de livres de la rentrée... et bien sûr après l'avoir écouté j'ai craqué !!! J'ai lu ce livre dans la soirée d'hier, ce sont des courts chapitres d'une page ou deux. Jean Louis Fournier nous parle de ses deux fils, tous deux handicapés mentaux. La naissance de deux trésors, l'annonce du handicap, le quotidien... tout  cela est vu avec beaucoup d'humour qui cache une belle émotion. On sent un homme que la vie a malmené et qui... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 16:14 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
02 octobre 2008

Hôtel maternel, de Le Drian Marie

C'est Yvon qui m'a mit sur le chemin de cette lecture. En ayant lu son post, j'avais mis un commentaire en notant que j'avais l'impression que ce livre était bien "sombre". L'auteur, via le blog, m'avait laissé un message que je vous retranscris : "Bonjour Gambadou...et merci de votre message..."Hôtel maternel" est un peu noir, c'est sûr...mais j'ai essayé d'y glisser un peu d'humour...alors disons caustique plutôt que sombre...et puis...réaliste...si un jour vous avez l'occasion de le lire, merci... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 05:41 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

29 septembre 2008

Le village de l'Allemand, de Sansal Boualem

parution 12/2007 - 265 p Basé sur une histoire authentique, ce livre porte un sous titre "le journal des frères Schiller". Le livre est effectivement constitué de deux journaux intimes : celui de Rachid Helmut dit "Rachel' et celui de Malek Ulrich dit "Malrich". Ces deux frères sont nés, l'un en 1963, l'autre en 1977 dans un petit village d'Algérie, d'une mère Algérienne et d'un père Allemand. Ils ont tous deux débarqués en France, chez un oncle maternelle, vers l'âge de 7 ans. L'aîné, Rachel, a fait... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 05:09 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
23 septembre 2008

Balayer, fermer, partir, de Benincà Lise

parution 02/2008 - 110 p C'est un livre que j'avais noté à la suite de la critique d'Antigone . Je pensais que c'était un livre sur la douleur de quitter une maison pour la dernière fois. J'ai connu cet instant si dur du départ définitif d'un lieu ou tant de souvenirs sont présents, d'un lieu ou l'on ne reviendra jamais, un lieu ou on laisse un pan de sa vie. Mais là, c'est différent. Car le souvenir du lieu est négatif. Le père de la narratrice vient de mourir, lui léguant, à elle et à sa soeur, leur maison d'enfance.... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 05:23 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 septembre 2008

J'apprends, de Giraud Brigitte

parution 08/2005 - 155p J'avais noté ce titre suite à la critique de Sylvie ou de Katell, ou d'Antigone ? . Et bien voilà un petit livre vite lu (et malheureusement aussi sans doute vite oublié) mais que j'ai eu plaisir à découvrir. Nous sommes dans les années 70, dans une banlieue HLM de Lyon. Une famille y vit : le père qui travaille sur des chantiers, deux filles d'un an d'écart, un demi-frère un peu plus jeune, et une belle mère aimante. C'est Nadia qui parle, la plus jeune des filles. Elle commence son... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 06:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
13 septembre 2008

Nous vieillirons ensemble, de de Peretti Camille

parution 02/ 2008 - 330 p Un livre que j'ai beaucoup aimé car c'est un roman à la fois émouvant et simple. Une maison de retraite dans une banlieue parisienne. Pas de ces immenses mouroirs mais une maison proprette avec peu de pensionnaires. On y suit la vie de chacun, qui attendent impatiemment le dimanche, jour des visites, qui tissent des liens d'amour ou d'amitié, qui survivent dans ce lieu qu'ils n'avaient pas choisi, qui y perdent la mémoire... Il y a beaucoup d'humanité dans ce livre, sans cynisme. On s'attache... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 06:29 - - Commentaires [15] - Permalien [#]