05 mai 2007

Le magasin des suicides, de Teulé Jean

parution 01 /2007 Je l'ai lu cet après-midi sans m'arrêter (et pourtant j'ai fait plein d'autres choses : peinture de portes, mosaïque, si, si !!!) C'est jubilatoire. De l'humour noir au plus haut degrés, de l'ironie à chaque page, des clins d'oeils suicidaires.... un pur bonheur. La famille Tuvache tient, depuis plusieurs générations, un magasin des suicides : on peut y acheter tout pour se suicider : corde avec noeud coulant, poison, revolver jetable à 1 coup.... Les deux enfants du couple sont partis sur la même voie... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 18:46 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

29 avril 2007

Avicenne ou la route d''Ispahan, de Sinoué Gilbert

parution 01/1990 - 500 p Roman historique fondé sur un manuscrit authentique rédigé en langue arabe par le disciple d'Avicenne qui vécut à ses côtés près de 25 ans. Abou Ali ibn Sina (Avicenne pour l'occident) a vécu en Perse de l'an 980 à 1037 et fut un incroyable érudit qui a écrit des traités sur des thèmes aussi variés que l'astrologie, la métaphysique, la poésie... Mais il fut surtout le médecin le plus renommé de son temps à une époque ou la médecine en était encore a ses balbutiements, ou il était interdit de faire des... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 10:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
17 avril 2007

Ravel, de Echenoz Jean

parution mars 2006, 125 p Et bien, j'ai été déçue. J'aime les biographies vivantes et qui nous permettent de rentrer dans l'intimité du personnage, et là... j'ai l'impression d'en avoir appris plus sur l'intérieur du "France" et des trains américains que sur le compositeur. Oui, on va apprendre des petites choses sur "l'homme" : ses petites manies, ses luxueuses tenues, sa personnalité, sa maladie en fin de vie, mais peu sur "le compositeur" Biographie froide à laquelle il manque une intimité, un... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 20:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
07 avril 2007

Chamelle, de Durin-Valois Marc

parution 11/2004 - 185 p  On m'avait dit : "il faut passer outre le titre et la couverture, tu verras, c'est un bijou", et c'est tout a fait vrai. Que ce livre est beau.. L'écriture est épurée, les sentiments et les émotions transpercent dans les gestes, les regards. Le désert est magnifique et mortel. J'ai lu ce livre avec des larmes aux bords des yeux. Dans un pays désertique, la période de sécheresse n'en finit pas. Les puits sont à secs, la tribu sédentarisée depuis une quinzaine d'années doit... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 10:04 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
30 mars 2007

Je voudrais que tu te souviennes, de Dominique Mainard

parution 01/2007 - 250 p Comme Sylire et Carine, je suis une inconditionnelle de l'univers de Dominique Mainard. Les silences, un monde imaginaire, les secrets, les mensonges et les rencontres qui permettent d'échapper à une vie misérable. Trois personnages se télescopent dans ce livre : Mado, femme sans âge, atteinte de polio quand elle était petite, et pour qui l'univers se restreint au photo de l'infiniment petit qu'elle prend à longueur de journée, le nez sur l'asphalte (une brindille, du lichen, une fissure...). Son... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 09:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
15 mars 2007

Dans la foule, de Laurent Mauvignier

parution sept 2006, 370 p, prix Fnac lecteurs Drame du Heysel, 29 mai 1985. Un foule compacte attend dans un stade archi plein la finale de la coupe d’Europe des champions entre l’Italie et l’Angleterre… Avec le drame que l’on connaît : des anglais déchaînés qui frappent, des italiens qui essayent de fuir et se retrouvent bloqués par un grillage, 39 morts, des centaines de blessés, et le match qui est quand même joué.     Laurent Mauvignier revient sur cette soirée en suivant plusieurs personnes :... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 22:35 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

12 mars 2007

Une gourmandise, de Muriel Barbery

parution 2002 - 165 p Après avoir lu et beaucoup apprécié "l'élégance du hérisson", j'avais envie de goûter un autre livre de cette auteur. Voilà comment "une gourmandise" est arrivé entre mes mains... ... et le livre porte bien son nom. Les descriptions des plats et des matières premières sont, hummmm, délectables. On en a l'eau à la bouche. On entend le chuintement du beurre , la croûte du pain craquer, on voit la tarte avec ses fruits dorés, le velouté d'une mayonnaise, on sent l'odeur de miel d'un... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 14:27 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
07 mars 2007

Contours du jour qui vient, de Léonora Miano

parution mai 2006 , 275 p Dans un post du 10 décembre je vous parlais de ma rencontre lors d'une conférence avec Léonora Miano, qui venait de recevoir le prix Goncourt Lycéen. Rappel : Léonora Miano : C’est un roman qui dit « je » mais ce n’est pas une autofiction. « Ma conception de l’art : j’aime bien déranger, j’aime bien gratter là ou ça fait mal, je n’aime pas la mièvrerie, ce qui m’intéresse dans la littérature que je produis, c’est de me projeter dans le vécu des autres. Je ne vois pas pourquoi il faudrait avoir une... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 12:43 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
01 mars 2007

Une pièce montée, de Blandine Le Callet

parution 01/2006 - 320 p Roman satyrique sur le mariage bourgeois. J’ai trouvé ça très bien vu. Les caractères sont bien analysés. Moi qui ai souvent été dans ce genre de mariage, je m’y suis retrouvé. Chaque chapitre est consacré à un personnage qui décrit le mariage : le petite demoiselle d’honneur si fière dans sa robe à smoke, le marié dépassé par la préparation, la sœur célibataire mouton noir de la famille, le prêtre dépressif … Tout y est !!!! On sent que l’auteur à elle aussi fréquenté ces mariages… Certains... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 17:42 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
13 février 2007

Le grand Fakir, de Dominique Mainard

  parution 01/2001 Ouf…….. Du grand art. Dominique Mainard nous emmène dans le monde de la folie, on marche sur une corde raide. Angèle, la trentaine, orpheline difforme, est envoyée par les « bonnes œuvres » pour s’occuper d’une femme qui vit au bord de la folie. Cette femme a vécu une passion dévastatrice avec un « fakir » dont elle était l’assistante au sein d’un cirque. Elle mène depuis une guerre farouche contre « l’Amour » et entraîne Angèle dans son aliénation. ... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 08:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]