10 novembre 2006

La serveuse etait nouvelle, de Dominique Fabre

C'est un garçon de café. Il travaille à Asnières, près du tunnel de la gare. Il voit les voyageurs, toujours pressés, longer le café, parfois ils entrent. "Je ne regarde pas trop dehors, parce que tout ce qui m'importe dans la vie finit toujours par s'installer en face de moi à mon comptoir". Certains clients, Pierre les aime bien. Le jeune homme vêtu de noir qui ne boit que de la bière en lisant Primo Levi, la femme "perdue dans sa beauté" qu'il ne verra qu'une fois, le type qui se met à poil pour aller se... [Lire la suite]
Posté par Bebebook à 08:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 novembre 2006

L'Absolue perfection du crime, de Tanguy Viel

L'Absolue perfection du crime reprend l'un des poncifs les plus usés du cinéma de genre, l'histoire d'un hold-up raté - le casse manqué d'un casino. Tout y est: les retrouvailles à la sortie de prison, la préparation minutieuse du plan, le casse avec évasion du magot par la voie des airs au moyen d'une montgolfière téléguidée, le partage du butin, l'arrestation, les trahisons, la vengeance... Le tout dans un décor marin breton. C’est donc la Sicile en Bretagne! Construit en trois actes, L'Absolue perfection est un polar... [Lire la suite]
Posté par Bebebook à 08:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 novembre 2006

LIGNES DE FAILLE, de Nancy Huston

parution août 2006 Prix Femina 2006 Très bon livre que j'ai terminé le jour ou il avait le prix Femina.. Pour une fois que je suis en avance !!!! Comment une fêlure dans la vie d'une petite fille pendant la guerre peut avoir des répercutions inconscientes sur les générations suivantes. Le livre est divisé en quatre parties, quatre châpitres ou l'on retrouve tour à tour les générations à l'âge de 6-8 ans. Tout d'abord Sal, en 2004, petit garçon américain porté aux nues par ses parents. Puis Randall (son père), en 1982,... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 14:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 novembre 2006

Dans la foule, de Laurent Mauvignier

Combles de louanges par les critiques, ce livre m'a totalement ennuye, si bien qu'au bout de 130 pages, je vais le classer gentiment entre deux Editions de Minuit sur les etageres... Le seul qui semble partager cette opinion est Patrick Besson dans Marianne: « Catalogue de la redite »« Avec Mauvignier, ça ne va pas mieux en le disant mas en le disant deux fois. Le livre compte 373 pages, il pourrait y en avoir moitié moins : l’histoire serait toujours aussi claire. Comme une soupe. » Bon a priori Besson et Mauvignier ne sont... [Lire la suite]
Posté par Bebebook à 11:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
31 octobre 2006

Je vais bien, ne t'en fais pas, d'Oliver Adam

Roman sur l'absence. Encore une histoire de soeur et de frere: Claire pleure son frere Loic, parti depuis deux ans sans donner de signes. Elle tente de retrouver sa trace, alors que ses parents, meurtris, semblent completement effondres. Son quotidien, caissiere chez Shopi, est miserable, ses aventures loupées, pathetiques. On a presque envie de l'aider... Tout cela nous amene peu a peu a la fin, qui décèle un secret que l'on découvre,sans surprise en fait, mais cela touche quand meme.Pas forcement bien ecrit, surtout les... [Lire la suite]
Posté par Bebebook à 03:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 octobre 2006

La Cliente, de Pierre Assouline

J'aime les livres de Pierre Assouline. Meme si cet ecrivain touche a tout est un peu enervant par son talent et sa production phenomenale: biographe (Gallimard, Dassault, Jean Jardin,Khanweiller, Albert Londres, Simenon, Herge, excusez du peu, romancier (Double Vie, Hotel Lutetia, et La Cliente), journaliste. Allez visiter son blog pour imaginer la masse de boulot abattu par l'individu. http://passouline.blog.lemonde.fr/ La Cliente donc. Pas recent, recent, puisque cela date de 1998. Mais un bon prix sur Priceminister, et... [Lire la suite]
Posté par Bebebook à 09:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 octobre 2006

LE PREMIER SEXE, de Eric Zemmour

parution 02/2006 Ah, ce que ce livre m’a énervée……………… Je sais bien qu’il ne faut pas tout prendre comme argent comptant et qu’il fait exprès d’exagérer pour rendre son livre polémiste et donc vendable, mais quand on lit que, pour retrouver un équilibre économique et moral, les femmes devraient retourner aux fourneaux et les étrangers chez eux, j’ai beau le prendre au 18ème degrés, ça me fait bondir !!! Eric Zemmour part d’un constat que personne ne peut nier : l’homme se féminise (en participant (un... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 13:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
14 octobre 2006

LE BAL, de Irène Nemirovsky

Très bonne petite nouvelle. Je ne savais pas que cette auteur avait fait aussi des romans "drôles". Une famille de nouveaux riches qui ne cherche qu'à renter dans la "société", organisent un bal. Leur fille, une adolescente de 14 ans en pleine crise, va se venger de ses parents lors de ce bal. Drolissime et en même temps elle décrit très bien les tourments de l'enfance. Extrait : "Dis donc, tu vois d'ici la tête de la tante Loridon qui s'est brouillé avec moi parce que j'avais épousé un Juif, et de... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 13:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 octobre 2006

Vendredi Soir - Emmanuele Bernheim

Encore un petit livre. Un roman cette fois-ci. Avec un titre pareil, cela pourrait faire un bon cadeau pour un diner ... Sauf que la gentille jeune femme, a la veille de demenager chez son amoureux, va prendre la tangente avant de se rendre a un diner chez des amis, et decouvrir un nouvel horizon - disons un autre homme qui sent bon, pour ne pas dire plus (en sera t'on plus d'ailleurs, a vous de le decouvrir!). Ce n'est donc pas vraiment le recit d'un petit diner en ville, mais l'histoire condensee de quelques heures dans... [Lire la suite]
Posté par Bebebook à 15:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 octobre 2006

LES BIENVEILLANTES, de Jonhathan Little

J'aimerai avoir votre avis sur ce livre. Il est en tête des ventes, on en parle beaucoup pour le Goncourt, et les critiques littéraires sont assez dithyrambiques "il s'agit d'un roman, un vrai, fougueux, torturé, puissant...", "dans l'océan de littérature allégée qui semble devoir tout engloutir, cette bouteille à la mer flottant au dessus du fretin a d'ores et déjà trouvé un public" etc etc. Or moi, les deux seules personnes que je connais qui sont en train de le lire ne sont pas du même avis. Elles le trouve... [Lire la suite]
Posté par Gambadou à 22:57 - - Commentaires [19] - Permalien [#]