9782020975353 parution 08/2009 - 147 p.

Depuis que j'ai lu "l'homme de chevet" de cet auteur, je suis tombée amoureuse de ses récits concis et forts ou l'émotion est présente à chaque page.

 

Dans son dernier roman, Eric Holder nous parle de Franck, écrivain alcoolique habitant dans un petit village du médoc. Sa femme le met à la porte après 33 années de vie commune. Elle n'en peut plus de sa descente aux enfers, elle a besoin de respirer. Il va trouver, dans le village voisin, un travail d'ouvrier agricole. Petit à petit, tout ce qu'il a perdu va lui sauter aux yeux : l'amour de sa femme, la considération de ses enfants, l'écriture et la lecture...

J'ai été un peu déçue par la première partie de ce livre que j'ai trouvé longue et lente, puis tout s'éclaire à la suite de la lettre magnifique qu'il va écrire à sa fille. On est alors pris dans son parcours.

C'est malgré tout un beau livre toujours très bien écrit.

Extrait : "Nous étions venus nous installer ici par amour de l'Atlantique. Mylena pouvait sacrifier des après-midi entiers à la contemplation de l'océan. Ce dernier lui rendait sous la forme, toute l'année, d'un teint bronzé, plein de santé.

Elle saisissait à présent des livres, parfois serrés par deux ou trois exemplaires sur les rayonnages, afin de me montrer les maisons d'éditions qu'elle représentait. L'une d'elle, Le Temps des Cerises, donnait le ton : Ses titres : Femme algériennes, La poésie est dans la rue, l'Opium du peuple..

Myléna remarqua que je posais les volumes, sitôt qu'elle me les tendait, sur une table basse entre nous, sans les ouvrir, sans les humer. Son regard se voila imperceptiblement."

 

 

 

 

challenge_du_1_litteraire_20091/7