en vieillissant parution 01/2012 - 246 p.

 

Grosse déception pour moi sur ce livre que j'avais noté suite à des bonnes critiques vues dans des revues. Comme il tournait dans mon groupe de lecture ...

J'ai été engluée pendant une semaine dans ce livre ! Je n'arrivais pas à avancer. C'est d'abord l'écriture qui m'a déplu, avec des phrases qu'il fallait que je relise deux fois pour les comprendre (Albert travaillait "au noir" chez Michelin, à la gomme des pneus, la gomme en fusion qui venait des hévéas de l'Indochine perdue, qui puait et qui les étouffait les uns après les autres.".). et puis le sujet qui n'avançait pas.... Je n'ai aimé que la toute dernière partie, quand ça commence à bouger. 

Et quid du dernier chapitre ou l'on se retrouve trente ans après et ou on suit un cours de français / philo ? Là, j'ai carrément passé les pages !

Bref, un livre qui n'est pas pour moi. Pourtant le thème de l'arrivée de la modernité dans un petit village et celui du silence qui a suivi le retour des prisonniers français qui ont été dans des fermes allemandes pendant la seconde guerre étaient intéressants.

Tant pis !