maine parution 03/2013 - 449 p. traduit de l'américain

J'avais envie de découvrir cette auteure. Son premier livre "les débutantes" tourne dans mon groupe de lecture avec de bonnes critiques, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de le prendre (petite info : il vient de sortir en poche). Donc, quand les éditions rue Fromentin m'ont proposé de recevoir son nouveau livre, j'ai accepté avec plaisir.

Nous sommes dans le Maine, dans une maison de vacances qui donnent sur la mer et sur une plage privée. C'est là ou se retrouve tous les ans la famille Kelleher.C'est un roman polyphonique de femmes, toutes de la même famille, mais toutes très différentes.

- Alice, la grand-mère octogénaire, vit dans cette maison pendant toutes les vacances. Belle femme, elle est dure avec les autres et avec elle-même, cherchant à expier un évènement survenu juste avant son mariage.

- Kathleen, une de ses filles, a enfin trouvé son équilibre en s'éloignant de sa famille. Ancienne alcoolique, colérique, elle va renouer avec cette maison du Maine pour aller y voir sa fille, Maggie.

- Maggie est la petite fille. Trentenaire, elle se retrouve dans une situation délicate et se réfugie dans le Maine pour faire le point.

- et enfin Ann-Marie, la belle fille, qui cherche à ce que tout soit parfait autour d'elle et en oublie sa propre vie.

On entre dans le livre avec douceur, puis les rivalités, les accidents de la vie et les jalousies prennent le dessus. On se retrouve au centre d'un conflit larvé, les sourires ne sont que de façade. Il y a plein de sous-entendus et de non-dits et chaque femme voit le même évènement de manière différente.

Beaucoup de finesse dans ce livre, on s'y croit ! Les personnages avec leurs failles et leurs forces sont très proches et très humaines. J'ai eu un réel plaisir à retrouver mon livre et ses femmes si réelles. 

Un petit bémol sur la fin du livre ou plutôt la non-fin, qui m'a laissé un peu désemparée.

Absolument génial pour Clara, le livre de l'été pour Cathulu, réjouissant pour Aifelle, et Choupynette a trouvé la fin parfaite ...