u4-bis                      Coup-de-coeur

En septembre, la publicité a été intense pour ces 4 livres : 4 auteurs, 4 héros mais une seule histoire qui se recoupe. Du coup, j'avais envie d'attendre un peu que le phénomène retombe. Et puis j'ai vu un élève (de cinquième) les lire au CDI...  je lui ai demandé de me les prêter quand il les aurait fini (et oui, j'ai de plus en plus d'élèves qui me prêtent des livres ! c'est le monde à l'envers) ... et je les ai dévoré (et donc acheté pour le collège !).

Nous sommes en France début novembre. Un virus inconnu dénommé U4 a dévasté la planète tuant en peu de temps 90% de la population mondiale. Seuls les adolescents entre 15 et 18 ans ont survécu, ainsi que quelques adultes militaires et médecins. La nourriture et l'eau commencent à manquer, des bandes rivales s'entretuent, il n'y a plus d'électrictié ou de réseau internet. Juste avant la dernière coupure, les joueurs experts d'un jeu de rôle en ligne ont tous reçu un message de la part du maître du jeu, Khronos : rendez vous le 24 décembre à minuit sous la plus vieille horloge de Paris pour remonter le temps et ainsi réécrire le passé et éviter la catastrophe.

Quatre adolescents qui ne se connaissent pas mais qui ont en commun d'être des experts du jeu vont répondre à cet appel et se retrouver.

Koridwen de Yves Grevet.

Le premier lu et sans doute mon préféré.

Koridwen est une jeune fille bretonne qui se retrouve seule dans la ferme que ses parents tenaient. Elle est isolée et ne se sent plus en sécurité. Elle décide de partir avec son cousin Max, un jeune garçon simplet et attachant, vers Paris et le rendez-vous de Khronos. Son parcours va être chaotique et elle va découvrir à Paris une ville dévastée et dangereuse, infestée de rats et de bandes violentes. Koridwen est attachante car elle est nature. Sa grand-mère était guérisseuse et lui a laissé un carnet de recettes. C'est une jeune fille calme et déterminée qui va affronter les éléments avec courage et ténacité.

Jules, de Carole Trébot

Le deuxième lu.

Jules est un jeune garçon parisien. Lui aussi se retrouve seul chez lui, entouré par des cadavres purulents et grouillants d'asticots ! Il va rapidement intégrer dans son quartier une communauté d'ados qui s'autogère, avec un chef, deux cuisiniers, une apothicaire, une bibliothécaire ... C'est dans ce contexte qu'il va vivre les deux mois de chaos qui précèdent le rendez-vous avec Kronos. Cette vie, il la partage avec Alicia, une petite fille de 7 ans qui a survécu mystérieusement, qui ne parle pas et dont il va s'occuper comme si c'était sa soeur.

Stéphane, de Vincent Villeminot

Le troisième lu

Stéphane est une jeune fille qui vit à Lyon avec son père épistémologiste. Elle veut rester dans son appartement pour l'attendre, persuadé qu'il a survécu et qu'il travaille avec l'armée à la recherche d'un vaccin. Elle refuse donc de rejoindre les "R point" tenus par l'armée où tous les jeunes doivent se regrouper et être pucés. Mais les évènement vont se multiplier, l'obligeant à fuir avec d'autres vers Paris et l'espoir de retrouver sa famille. Stéphane est une jeune fille assez dure, violente, colérique. Et en même temps c'est encore une enfant pleine de doutes et d'émotions.

J'ai juste été un peu déçue par la fin que j'ai trouvé trop rapide.

Yanis, de Florence Hinckel

Le dernier lu.

Yanis est marseillais. Après avoir vu sa famille décimée, il décide de se rendre à Paris avec le seul espoir de pouvoir remonter le temps et tout reprendre en arrière. C'est un jeune homme qui vivait dans le virtuel. Or, si son avatar est un combattant sans peur, lui est plutôt hypersensible et fluet. Accompagné de son chien Happy, . Or, il va rencontrer Stéphane à Lyon et vivre une bonne partie de la fin de son aventure avec elle.

 -------------

Ce qui est très fort dans cette série, c'est qu'on peut les lire dans l'ordre que l'on souhaite. A chaque fois qu'on en a terminé un on veut absolument savoir ce qui c'est passé pour les autres. Parce que, même si les quatre vont se retrouver à un moment du livre à Paris, ils ne vont pas suivre le même chemin et n'ont pas eu la même vie avant les évènements.

Pour qu'il y ait une certaine homogénéité malgré les quatre auteurs, tous les livres sont écrits au présent à la première personne du singulier, ce qui leur donne une force et un dynamisme très intéressant. Le fait que les héros ont entre 15 et 18 ans est évidemment très porteurs pour ces livres jeunesses, mais même si je n'ai plus l'âge, j'ai été emportée aussi ! 

J'ai juste trouvé le roman"Jules" un peu plus "gore", "Stéphane" un peu plus dur.