et-mes-yeux-se-sont-fermés1 parution 09/2016 - 

rentrée littéraire

Je suis assez dubitative sur ce livre qui parle de la radicalisation d'une adolescente qui va partir faire le djihad en Syrie mais qui va revenir.

Dans mon esprit, il s'agissait d'un roman pour ados qui montrait clairement les dérives de l'embrigadement. Or je trouve que la façon dont il est écrit (roman chorale) laisse peu de places à l'explication de la manipulation et fait la part belle à la conspiration elle-même. Du coup j'ai peur que les ados se précipitent sur l'idée que "l'Occident détruit le monde", que "les laboratoires pharmaceutiques font tester leurs médicaments sur les enfants des rues en Afrique", et que "l'Occident dissimule des messages à caractère sexuel dans les dessins animés" ...

De plus, si Maëlle/Ayat revient en France, ce n'est pas parce qu'elle s'est rendu compte de son erreur, mais parce que, enceinte, elle a eu peur des bombardements de la coalition... et même si elle est parfois déçue par ses conditions de vie en Syrie, elle veut partir pour élever son enfant "dans l'amour, le respect et la crainte du Très-Haut, loué soit son nom".

C'est donc un roman chorale où chacun revient sur la radicalisation de Maëlle. Chaque chapitre est écrit par une personne différente : Maëlle bien sûr mais aussi sa soeur Jeanne, sa mère, un professeur, son amoureux, une élève musulmane (la seule à avoir vu l'embrigadement), une fille avec qui elle est partie en Syrie ...

Cette suite de témoignages ne nous aide pas à avoir de l'empathie pour Maëlle. J'ai été dérangée par le fait que l'auteur explique très peu, juste à travers la soeur Jeanne, comment se protéger de la manipulation. J'ai été gênée par le témoignage de son amie partie avec elle en Syrie, qui habite dans une maison tout en marbre et qui traite Maëlle de traître. J'ai été choquée par le passage où Jeanne enfile le niqab de sa soeur et y trouve un certain réconfort ... Bref, par tous les aspects "positifs" de l'islam radical.

Un livre certainement intéressant mais à ne pas mettre entre toutes les mains, ou alors avec une belle discussion à la clef et des éléments concrets comme le site du gouvernement ou un site sur les hoax. Il peut vraiment prêter à confusion chez des ados en manque de repère. 

"Extrait : "J'avais compris que l'islam authentique était la seule façon de sauver le monde, et j'étais bien décidée à participer à ce sauvetage. J'avais aussi compris que mes soeurs étaient ma vrai famille."