la mémoire est une chienne indocile parution 01/2013 - 585 p - traduit de l'anglais (Australie)

J'avais noté ce livre sur ma LAL à la suite de nombreux avis positifs sur la blogosphère. Et bien j'ai failli abandonner à la centième page... le temps de la mise en place des personnages. Je trouvais ça poussif, je ne voyais pas où l'auteur voulais en venir.

Il y a d'abord Lamont Williams, un jeune noir américain qui a passé 6 années en prison pour avoir été le chauffeur involontaire d'une attaque à main armée. Il est en période de probation dans un hôpital new-yorkais au service de l'entretien. C'est là qu'il va faire la connaissance d'un patient, Mr Mandelbrot, un juif polonais qui va lui raconter la shoah.

Le deuxième personnage est Adam Zignelik, un historien du XXème siècle, professeur à Columbia, qui n'a pas de thème de recherche et va donc perdre son emploi. Juste à ce moment là, il tombe sur les enregistrements sonores d'un psychologue qui est allé en Europe interviewer des survivants de l'Holocauste dans des camps des Personnes Déplacées, à l'été 1946.

Les cent premières pages présentent ces deux personnages mais aussi le contexte de leurs enfances, leurs amis, familles... Un chapitre pour chacun, beaucoup d'anecdotes... Lamont m'intéressait alors qu'Adam m'ennuyait.

Et puis le sujet sur le témoignage des survivants de l'Holocauste démarre. Des témoignages directs, durs, émouvants. Un quotidien des camps sans concession. Et en parallèle on suit la vie contemporaine à New-York, la ségrégation des noirs, la liberté d'expression, la vie après la prison... A chaque paragraphe on suit un personnage différent, une époque différente : c'est une gymnastique intéressante au niveau de la construction du livre mais ce n'est pas toujours facile à suivre même si ça reste fluide. Là j'ai été happée par l'histoire.

C'est un roman très riche qu'il est difficile de résumer. Un livre sur le devoir de mémoire, sur la transmission, la liberté et le racisme sous toutes ses formes. Il faut prendre son temps pour le lire, il exige de la concentration.

Le début m'a vraiment ennuyé et du coup je n'ai pas complètement profité de ce livre qui reste néanmoins une très belle lecture. A découvrir.

Sylire, Aifelle, Clara ...font partie de celles qui m'ont fait noter ce livre.