ce que tient ta main droite

Un livre que j'avais noté suite à des critiques intéressantes sur les blogs.

Karim est heureux. Il vit un parfait bonheur avec Charlotte qui attend leur premier enfant. Chacun accepte la religion de l'autre et ils font une force de leurs différences. Mais le bonheur explose lors d'un attentat. Ravagé par sa peine, Karim décide de se rendre en Syrie pour tuer le recruteur en chef, celui qui vient chercher en France et ailleurs les candidats au djihad en jouant sur leurs peurs, leur inculture, leurs rêves. Il va alors suivre le parcours du combattant. Mais en devenant tueur, ne va-t-il pas nier tout ce qu'il est ? Ne va-t-il pas renoncer à ses valeurs de respect, de tolérance et de liberté ?

Un très beau livre, dur, sur l'embrigadement, le terrorisme et Daech. L'écrivain est un ancien reporter de guerre et on sent son besoin d'expliquer le pourquoi. Au delà des faits bruts, il nous explique les raisons de cette guerre et l'importance de l'embrigadement pour une organisation qui perd du terrain sur le front. D'où l'importance d'un service médiatique de haut niveau. C'est très bien écrit, prenant et émouvant.

Extraits :

« L'inculture est le terreau de tous les fanatismes »

"AL Quaïda vivait à l'âge des cavernes dans les grottes de Tora Bora, Daech vit à celui du buzz et des réseaux. 

Son cheval de Troie, c'est l'inculture, tous ces cerveaux d'adolescents rendus disponibles à force de les remplir de vide, à force de les abrutir d'hanounaneries, d'"Anges" et de "Chtis".

L'organisation a mis la main sur les codes inventés pour anesthésier une partie de la jeunesse et les détourne en lui faisant prendre des allers sans retour vers Raqqa ou Kobané.

Chaque film de la division médiatique est un formidable teaser pour tous les recalés de la vie."